CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi

Sarah May Vézeau

publié le 20 Mars 2012

Le dernier cours de chant

«Surprise» ont crié les douze candidats délogés en ouvrant la porte de l’Académie. Les deux finalistes étaient heureux de revoir leurs collèges. L’ensemble des académiciens de l’édition 2012 sont de nouveau rassemblés dans la luxueuse maison de Frelighsburg l’instant d’une nuit.

 

Malgré les émotions, le temps n’est pas aux retrouvailles, mais bien aux répétitions. Le dernier variété ne se préparera pas sans labeur. «J’aimerais que ce soit le meilleur show en fin de semaine» a déclaré Grégory Charles au début du dernier cours de chant. Le professeur a rappelé à tout le groupe que l’Académie est une école. «On se croirait à la fin des classes, ça sent le mois de juin» a affirmé Grégory Charles devant l’énervement des candidats.

 

Les douze académiciens délogés sont ensuite montés au grenier pour pratiquer les medleys de Daniel Bélanger et de Mika avec Catherine Pinard, la professeure de chant. Pendant ce temps, Grégory Charles a rencontré les deux finalistes.

 

Sophie semble craintive de manquer de temps et de ne pas être prête pour la grande finale dimanche. Effectivement, il y a beaucoup de numéros à préparer et la jeune femme n’a toujours pas choisi sa chanson pour sa performance individuelle. Grégory Charles a donc donné quelques suggestions à la chanteuse. «Ça te prend une chanson monumentale» a-t-il conseillé. Au piano, ils ont ensuite essayé quelques-unes des suggestions. Passant de Un peu plus loin, Ne me quitte pas, Je t’aime, Non je ne regrette rien et l’Essentiel, ils ont testé plusieurs succès québécois. Et pourquoi pas, L’amour existe encore?

 

Les trois musiciens ont aussi pratiqué la chanson pour la Collation des grades de demain. Les deux finalistes sont vraiment professionnels. En moins de dix minutes, ils ont réussi à maîtriser vocalement et à la guitare, une chanson qu’ils n’avaient jamais entendue. Quels talentueux artistes!

 

Le temps file et Grégory Charles tient absolument à jeter un premier coup d’œil aux deux medleys de dimanche. «Vous avez une semaine capotée» s’est exclamé Grégory Charles, abasourdi devant l’ampleur de la tâche exigée.

 

publié le 6 Mars 2012

17 500 fans présents à la journée Fans Académie !!!

Plus de 17 500 fans se sont déplacés au Studio Mel’s aujourd’hui! Ils ont pu profiter de toutes les activités offertes. La foule en délire a eu la chance de rencontrer les candidats. Clowns, ballons, jeux gonflables ainsi que prix de présence ont récompensé les courageux ayant bravé le froid!

Les 500 premiers arrivés ont pu assister au lancement de l’album Star Académie 2012! Très touchés par l’amour du public, les académiciens auraient souhaité que la journée se poursuive encore longtemps. L’adrénaline était au rendez-vous. Plusieurs journalistes sont venus couvrir l’évènement.

Fiers gagnants du concours Chanter la chanson Toi+moi, Caroline et Cédric, deux jeunes sélectionnés à la suite d’un vote du public présent dans la salle, ont eu l’immense honneur de présenter la chanson thème avec leurs idoles.

Le lancement a également été marqué par la présence de plusieurs artistes tels que Marc Dupré, Dumas, Ginette Reno, Michel Rivard et Geneviève Dorion Coupal. Paul Piché est lui aussi monté sur la scène pour chanter Sur ma peau avec Andrée-Anne. Grégory Charles s’est occupé de l’animation du spectacle et notre animatrice préférée, Julie, est venue encourager les académiciens!

Les meilleurs moments de ce fabuleux lancement seront présentés lors de la quotidienne, demain, dès 19h29 sur les ondes de TVA!

publié le 6 Mars 2012

Les préparatifs du lancement de l'album!

Depuis tôt ce matin, les candidats répètent le spectacle pour leur tout premier lancement d’album, un moment qui marquera leur carrière de chanteur à tout jamais!

 

Les répétitions vont de bon train. Sophie a hâte de présenter sa composition Sarah Sans Sourire aux fans de Star Académie. Il faut le dire des fans, il y en aura et pas juste un peu. Une vraie journée Fans Académie!

 

L’équipe est prête à recevoir les admirateurs, les kiosques de nourriture sont montés, les vestiaires n’attendent que les manteaux et les candidats ont revêtu leurs tenues de Star. Tout est prêt, quoi!

 

Les organisateurs ont d’ailleurs ouvert les portes un peu plus tôt étant donné la foule d’admirateurs qui attendaient devant le site depuis ce matin. C’est ainsi que le public a pu profiter un peu d’avance de toutes les activités proposées.

 

Les candidats délogés se sont rendus ce matin au magasin Archambault sur la rue Saint-Catherine à Montréal afin d’autographier leur premier album. Simon, Carole-Anne, François, Sarah May, Bryan et Joannie ont adoré leur expérience. Anouk Meunier, de l’émission Salut, Bonjour! est d’ailleurs allée saluer les candidats.

 

Dès 11h, ces derniers ont quitté le magasin pour se rendre aux répétitions du lancement où ils ont retrouvé leurs amis. Un moment plein d’émotions. 

 

 

publié le 6 Mars 2012

«STAR ACADÉMIE 2012» 16 extraits, 16 succès!

 

Toi + moi

Interprètes : les académiciens 2012

Durée : 2mn 42

Paroles et musique : Grégoire

 

 

 

 

Pour exister

Interprète : Olivier Dion

Durée : 4mn

Paroles et musique : Nelson Minville et Marc Dupré

 

Olivier nous parle :

  • de sa chanson…

« J’adore Marc Dupré. C’est tout un honneur pour moi d’interpréter une chanson originale qu’il a composée. J’ai toujours aimé son style musical pop rock français. C’est un genre qui me correspond bien. Alors c’était sûr que je triperais sur cette chanson dès la première écoute. »

  • de l’enregistrement en studio…

« J’avais fait quelques démos en studio, mais cela faisait longtemps. J’étais un peu stressé avant l’enregistrement, surtout à l’idée de travailler avec Marc que j’admire beaucoup. Mais, il m’a vite mis à l’aise. J’ai tellement aimé cette expérience et j’y ai pris beaucoup de plaisir. La seule ombre au tableau finalement, c’est que nous n’enregistrions qu’une seule chanson ! » (rires).

  • de son passage préféré dans la chanson…

« J’aime particulièrement le moment où ça monte pour chanter ’’Pour exister’’ et aussi le moment plus doux à la fin de la chanson. »

 

Sur ma peau

Interprète : Andrée-Anne Leclerc

Durée : 3mn 43

Paroles et musique : Paul Piché, Michel Hinton

 

Andrée-Anne nous parle :

  • de sa chanson…

« Marc Dupré m’a présenté une maquette, j’ai aimé la chanson et j’ai fait confiance à Marc qui me voyait bien l’interpréter. Sa version bouge bien et je m’y sens très à l’aise. Cette adaptation montre bien une partie de ce que je suis. Essentiellement, mon côté fonceuse ! »

  • de l’enregistrement en studio…

« J’avais déjà fait quelques séances en studio, mais jamais rien d’aussi professionnel. J’ai adoré cette expérience. Surtout que Marc et Jean-Sébastien forment une super équipe. Du coup, ça a été un vrai plaisir de pouvoir prolonger l’expérience en faisant des chœurs sur certaines chansons de mes camarades. Ça m’a donné une belle idée de notre future vie d’artiste. Cet enregistrement a été très formateur pour moi. »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« Le refrain final où on a donné libre cours à notre imagination et modifié légèrement la mélodie. Ça permet vraiment à ma personnalité rock de ressortir ! »

 

J’suis là

Interprète : François Lachance

Durée : 3mn 22

Paroles et musique : François Lachance

 

François nous parle :

  • de sa chanson…

« Ma composition est le fruit de mon désir de composer une chanson sur l'amitié. J'ai toujours été quelqu'un de très près de ses amis et j'avais l'impression de toujours parler d'amour dans mes textes. Avec J’suis là, mon objectif était d'écrire une chanson qui permettrait à mes amis et même à tout le monde de comprendre qu'il y a toujours quelqu'un sur qui on peu compter quand rien ne va plus. »

  • de l’enregistrement en studio…

« C'était ma première fois. J'ai vraiment été ravi de ma rencontre avec Marc Dupré. Je me suis senti à mon aise dès les premières lignes que j'ai chantées. Il a vraiment cette facilité de communication qui lui permet d'aller tirer le meilleur de chacun. J'ai vraiment apprécié ce côté de sa personnalité. »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« ’’Mais si tu penses qu’il est déjà trop tard, essaie d’grandir un peu, tout l’monde a l’droit d’finir heureux. Et si tu crois que tout l’monde t’abandonne, regarde autour de toi, regarde-moi’’. Ce passage est celui qui correspond le mieux au message d'espoir de ma chanson. »

 

Fou de toi

Interprète : Jean-Marc Couture

Durée : 3mn 23

Paroles et musique : Johnny Hagopian et Michel Pagliaro

 

Jean-Marc nous parle :

  • de sa chanson…

« Avant de partir pour l’Académie, mon père avait cherché tout un tas de chansons qui auraient pu me convenir. Dans le lot, il avait retenu des titres de Michel Pagliaro. Je dois être franc. J’avais écouté d’une oreille distraite sa proposition. J’aurais dû être plus attentif à ses propositions puisque, finalement, c’est une chanson de cet artiste que Marc Dupré m’a proposé ! Et je dois dire que je tripais sur son adaptation. Un côté blues qui me convient parfaitement. »

  • de l’enregistrement en studio…

« J’ai reçu la chanson le jour–même de l’enregistrement. Tout s’est fait en deux heures. Ça a été très rapide, mais heureusement j’étais bien guidé par Marc Dupré et Jean-Sébastien Fournier qui ont su me pousser comme il le fallait. C’est une très belle expérience. »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« J’aime beaucoup le solo et je m’imagine bien en tournée pouvoir en faire beaucoup plus ! »

 

L’horizon

Interprète : Mike Lee

Durée : 3mn 02

Paroles et musique : Dumas

 

Mike nous parle :

  • de sa chanson…

« J’ai entendu le démo de Dumas, un artiste que je ne connaissais pas beaucoup. C’était très différent de ce que je chante habituellement. Mais j’ai aimé la mélodie. Je trouvais cette chanson entraînante. C’est un appel à l’évasion, une valeur qui m’est chère ! Pour l’anecdote, vous savez qu’on a tous des titres de chansons au dessus de nos lits à l’Académie. Au dessus du mien, on peut lire :’’J’erre’’, une chanson de Dumas. C’était écrit que nous allions nous rencontrer !»

  • de l’enregistrement en studio…

« Cette chanson n’a pas été enregistrée à Frelighsburg, mais directement dans le studio de Dumas. Cette rencontre a été vraiment exceptionnelle. Dumas m’a expliqué son idée de la chanson, mais il a aussi été très à l’écoute de ce que j’apportais. Ce travail s’est fait sous la forme d’un échange. Cela m’a permis de vraiment m’approprier la chanson. Dumas est quelqu’un de passionné et qui aime partager. Travailler avec lui a été un grand privilège. »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« J’aime le refrain avec les ’’ahahaha’’. J’imagine tellement le public le reprendre avec moi. En fait, rien que d’en parler, je m’aperçois à quel point j’aime cette chanson-là ! »

 

Le grain de sable

Interprète : Sarah May

Durée : 3mn 55

Paroles et musique : Claude Lemesle et Michel Fugain

 

Sarah May nous parle :

  • de sa chanson…

« C'est une belle chanson avec un texte touchant et authentique. Je ne la connaissais pas du tout avant d’entrer à l’Académie. Elle m’a permis d’être le choix du public lors d’une mise en danger. J’en déduis que je suis donc parvenue à m’approprier ce texte magnifique et cette belle mélodie. »

  • de l’enregistrement en studio…

« J’avais déjà eu la chance de participer à des enregistrements en studio. Mais c’était la première fois que je m’y retrouvais pour enregistrer, avec mes camarades, tout un album dans un délai aussi court. Il faut savoir que nous interprétons chacun une chanson, mais nous participons aussi souvent aux titres des autres en tant que chœur. J’ai vraiment adoré cette expérience ! »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« Moi qui ne suis qu'un tout petit grain de sable, rien qu'une goutte jetée dans l'océan, moi qui voudrais vivre, qui voudrais survivre, qui voudrais arrêter le temps. »

 

On ira

Interprète : Joannie Benoît

Durée : 3mn 37

Paroles et musique : Jean-Jacques Goldman

 

Joannie nous parle :

  • de sa chanson…

«  Je ne connaissais pas bien l’œuvre de Jean-Jacques Goldman, à part bien sûr son album pour Céline Dion. Aussi, je n’avais jamais entendu cette chanson avant que Marc Dupré me la propose. Je l’ai aimée dès la première écoute. J’ai tout de suite sentie qu’elle allait bien coller à mon style. »

  • de l’enregistrement en studio…

« C’était mon tout premier enregistrement professionnel. C’est vraiment cool la magie du studio. J’ai vraiment tripé et j’ai eu la chance de pouvoir compter sur la belle énergie de Marc et Jean-Sébastien. Cet enregistrement n’a été que du plaisir. »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« La modulation quand je chante :’’On ne changera pas le monde — Mais il nous changera pas — Oh viens, tiens mon bras — On sera des milliers dans ce cas, tu verras’’. C’est très rassembleur. »

 

Un jour viendra

Interprète : Bryan Audet

Durée : 3mn 39

Paroles et musique : Michel Mallory et David Hallyday

 

Bryan nous parle :

  • de sa chanson…

« Je ne connaissais pas cette chanson et assez mal Johnny Hallyday. Marc m’a fait venir au studio et fait entendre sa version. J’ai adoré. Le hasard voulait que la fin de semaine suivante nous ayons la chance de chanter avec Johnny Hallyday à Star Académie. Le rencontrer et performer avec lui m’a bien évidemment influencé dans la façon dont j’ai interprété Un jour viendra»

  • de l’enregistrement en studio…

« C’est ma première expérience en enregistrement et je n’en retiens que du plaisir. J’ai vraiment apprécié être dirigé artistiquement par Marc et Jean-Sébastien. Avec eux, on travaille dur mais dans une super ambiance, avec beaucoup d’humour. Ils ont su m’emmener ailleurs et me sortir de l’interprétation que j’aurais naturellement livrée de cette chanson. Ils m’ont amené à me dépasser. »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« ’’Toi, c’est la vie qui t’a envoyée  - Vers moi... Qui n’ai jamais fait que passer  - À côté des choses essentielles - Par défi pour brûler mes ailes’’ Il y a beaucoup de poésie dans ces phrases. »

 

Sarah Sans Sourire

Interprète : Sophie Pelletier

Durée : 3mn 17

Paroles et musique : Sophie Pelletier

 

Sophie nous parle :

  • de sa chanson…

« J’ai écrit cette chanson dans le cadre d’un atelier de création au Festival en chanson de Petite-Vallée. Je me suis inspirée de l’image d’une femme en voiture et je lui ai inventé une vie. J’avais interprété la chanson lors de ma première audition télévisée, mais c’était encore dans une version acoustique. L’arrangement de Marc Dupré et de Jean-Sébastien Fournier a beaucoup apporté à cette composition. »

  • de l’enregistrement en studio…

« J’ai enregistré en studio à déjà plusieurs occasions. Je suis donc arrivée avec pas mal d’assurance et tout s’est fait assez rapidement. Mais être guidée par Marc et Jean-Sébastien a été un gros plus ! »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« J’adore le refrain tant au niveau du texte que de la musique. »

 

C’est écrit

Interprète : Carole-Anne Gagnon-Lafond

Durée : 4mn 51

Paroles et musique : Francis Cabrel, Michel Françoise et Roger Secco

 

Carole-Anne nous parle :

  • de sa chanson…

« Francis Cabrel étant un de mes auteurs préférés, c'est un cadeau de pouvoir interpréter une de ses chansons. Je suis très fière du résultat final et de cette version différente de l'originale qui a été adaptée à mon style, avec des montées vocales qui oscillent entre douceur et puissance. »

  • de l’enregistrement en studio…

« L'enregistrement en studio se classe dans mon top 3 des meilleurs moments passés à l'Académie. Il y avait un grand respect qui se dégageait entre Marc, Jean-Sébastien et moi et ils m'ont facilement fait comprendre l'intention et la saveur qu'ils voulaient donner à la pièce. Je n'en étais pas à mes premières expériences, mais j'ai adoré le professionnalisme de l'équipe et les incessantes ’’dernières dernières fois’’ » (rires).

  • de son passage préféré dans la chanson…

«  Je suis très sensible à l'intensité et l'étendue de la gamme d'émotions par laquelle on passe en l'écoutant. Les nuances ont une place prépondérante dans la manière d'amener le message et j'aime particulièrement les murmures et la douceur du début, autant que le cri du cœur des derniers refrains. »

 

L’autre rive

Interprète : Andréanne A. Malette

Durée : 3mn 59

Paroles et musique : Andréanne A. Malette

 

Andréanne nous parle :

  • de sa chanson…

« J’ai écrit cette chanson dans le cadre d’un concours de composition pour la télé-série Yamaska. Habituellement, j’écris toujours à mon ordinateur avec ma guitare à portée de main. Cette fois-ci, je suis allée dans un parc, avec mon cahier et une mélodie déjà bien ancrée dans la tête. J’ai tout de suite eu un bon feeling pour cette chanson. Yamaska se déroulant à Granby et étant originaire de Granby, je me disais que j’avais sans doute mes chances. Ça a marché. La version acoustique de la chanson a par la suite été numéro 1 des ventes sur Zik.ca pendant un mois. »

  • de l’enregistrement en studio…

« Je retiens de cette expérience que j’ai adoré travailler avec Marc Dupré ! Mais si c’était à refaire, je crois que je choisirai un autre moment. J’ai dû enregistrer ma chanson vers 23 h 30 ou minuit après une très grosse journée de pratique. Mais Marc et Jean-Sébastien ont su me donner l’énergie nécessaire. J’adore leurs arrangements et là où ils ont mené ma chanson. »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« J’aime vraiment la 2e partie où Sophie fait les chœurs. Au niveau du texte, j’ai fini par aimer la phrase : ’’Comme des p’tits gars — Pieds dans la Yamaska’’. C’était dans ma première version d’écriture de la chanson. Habituellement, je change tout par la suite. Mais là, cette phrase revenait sans cesse. Aujourd’hui, c’est celle que l’on retient à la première écoute. Elle s’est imposée d’elle-même. J’ai même fini par l’aimer ! »

 

Et maintenant

Interprète : Jason Guerrette

Durée : 3mn 09

Paroles et musique : Pierre Delanoë et Gilbert Bécaud

 

Jason nous parle :

  • de sa chanson…

« C’est une chanson qui faisait déjà partie de mon répertoire. Je l’ai d’ailleurs chantée lors de ma première mise en danger sans savoir que ce serait finalement ma chanson sur l’album. J’ai vraiment adoré l’adaptation proposée par Marc Dupré et Jean-Sébastien Fournier. Je crois qu’ils redoutaient ma réaction car ils savaient que je connaissais déjà bien cette chanson. Mais dès que j’ai entendu leurs arrangements, je suis tombé en amour avec cette version qui met bien en valeur l’étendue de ma voix et de ma personnalité. »

  • de l’enregistrement en studio…

« J’enregistre des démos depuis l’âge de 6 ans. J’avais aussi participé à l’album de Décibel, l’émission de Nathalie Simard. En plus, j’ai un studio chez moi. Mais travailler avec Marc Et Jean-Sébastien a vraiment été l’fun. Ils ont su me pousser au maximum de mes capacités.»

  • de son passage préféré dans la chanson…

« C’est le passage où l’on passe de la version traditionnelle à la version plus rock. J’aime aussi beaucoup la fin presque a capella. »

 

J’lâche pas

Interprète : Simon Morin

Durée : 3mn 38

Paroles et musique : Marjo et Jean Millaire

 

Simon nous parle :

  • de sa chanson…

« À ma première évaluation, on m’avait suggéré d’écouter du Corbeau. Mais je n’avais pas repéré celle-ci. C’est Marc qui m’a proposé ce titre et j’ai tout de suite adoré. L’arrangement en fait une chanson très actuelle. Les jeunes vont découvrir Corbeau et les anciens vont se souvenir. Ça va chercher tout le monde ! »

  • de l’enregistrement en studio…

« J’avais déjà enregistré dans quelques studios, mais c’est vraiment différent quand vous avez Marc Dupré derrière la console ! C’est l’fun d’avoir avec soi quelqu’un d’aussi énergique et qui t’en donne autant. »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« Depuis que je suis sorti de l’Académie, je croise tout un tas de gens adorables qui me disent : ’’Lâche pas Simon’’. Alors je leur réponds : ’’J’lâche pas !’’ Ils vont être surpris quand ils sauront que c’est le titre de ma chanson (rires). C’est devenu en tous cas ma phrase préférée dans la chanson ! »

 

Le cœur est un oiseau

Interprète : Mélissa Bédard

Durée : 5mn

Paroles et musique : Michel X. Côté et Richard Desjardins

 

Mélissa nous parle :

  • de sa chanson…

« J’ai connu cette chanson par le film Le Party et lors d’une précédente émission de Star Académie car elle avait été interprétée à l’occasion d’un variété. J’avais décidé de la chanter lors de ma première évaluation à l’Académie et je crois que Michel Rivard, qui avait beaucoup aimé mon interprétation, a proposé que ce soit la chanson que je chante sur l’album. Cette chanson est très libératrice pour moi. Lorsque je la chante, je sens comme le poids de mon passé s’effacer. »

  • de l’enregistrement en studio…

« J’avais déjà gagné un enregistrement professionnel à l’occasion d’un concours. Mais j’avais vraiment hâte de regoûter à une telle expérience et surtout de travailler avec Marc Dupré et Jean-Sébastien Fournier. Ils ont su me mettre à l’aise. Je n’ai ressentie aucun stress. J’ai profité de ce moment privilégié au maximum ! »

  • de son passage préféré dans la chanson…

« J’aime particulièrement le dernier couplet qui traduit bien où j’en suis rendue dans ma vie. ’’ Ce n’était qu’un orage — Ce n’était qu’une cage — Tu reprendras ta course — Tu iras à la source — Tu boiras tout le ciel — Ouvre tes ailes — Liberté’’ »

 

Tous ceux qui veulent changer le monde

Interprètes : Stéphanie Bédard, Brigitte Boisjoli, Véronique Claveau, Carolanne D’Astous-Paquet, Étienne Drapeau, Marc-André Fortin, Audrey Gagnon, Martin Giroux, Maxime Landry, Wilfred                     Le Bouthillier, Marie-Élaine Thibert et Annie Villeneuve

Durée : 3mn 16

Paroles et musique : Luc Plamondon et Christian St-Roch

 

publié le 6 Mars 2012

Star Académie 2012... 55 minutes de bonheur!

 

Montréal, le mardi 6 mars 2012 – C’est aujourd’hui que l’album Star Académie 2012 est enfin disponible. Alors que les réseaux sociaux de l’émission s’enflamment pour les 14 académiciens de l’édition 2012, jugée par le public comme l’une des plus talentueuses depuis l’apparition de l’émission sur les ondes québécoises, cet album constitue à l’évidence une sortie très attendue.

 

Stéphane Laporte en assure la direction artistique et Marc Dupré la réalisation. C’est la première fois que le récipiendaire du Félix de l’Album de l’année pop-rock s’associe à cette production musicale. « En anglais, on dirait de Marc Dupré qu'il est un hitmaker. Biz nous dirait probablement de parler d’un faiseur de tubes – confie Stéphane Laporte. Il a donné à toutes les chansons un son pop puisé à même le rock. C'est aussi un formidable communicateur qui a permis aux académiciens d'apprivoiser le studio d'enregistrement et de s'y dépasser. »

 

«C’est tout un défi de sortir un album en si peu de temps avec une telle variété d’artistes, explique Marc Dupré. C’est même un double défi car non seulement l’album doit être bon, homogène et à la hauteur des attentes des nombreux fans de Star Académie, mais il faut aussi ne pas trahir la personnalité artistique de ces jeunes chanteurs. Pour beaucoup d’entre eux, cette première chanson endisquée est une carte de visite. Nous avons donc une grande responsabilité à ce niveau. »

 

L’album comprend 16 chansons, dont les succès :

  • Toi + moi, chanson thème de Star Académie 2012, classée en tête du palmarès des radios (Top 100 BDS) depuis un mois
  • Tous ceux qui veulent changer le monde, chanson thème des Auditions Star Académie, classée 5 semaines consécutives au Top 25 BDS pop adulte.

 

Sans parler des titres qui ont déjà fait le buzz, comme :

  • J’suis là, une composition de François Lachance, adressée aux radios il y a deux semaines et gratifiée d’une réaction forte dès son entrée au palmarès des radios ! Ce titre a déjà séduit plus de 200 000 fans sur Youtube.
  • Le grain de sable, lui aussi envoyé aux radios du Québec, a permis à Sarah May de convaincre le public lors d’une mise en danger.
  • Et maintenant, cette reprise de Gilbert Bécaud, magistralement interprétée par Jason lors de sa première mise en danger.
  • Pour exister, une composition de Marc Dupré, révélée aux téléspectateurs de Star Académie par Olivier Dion lors d’un variété.
  • Fou de toi a permis à son interprète, Jean-Marc Couture, de faire rocker le Québec en duo avec l’auteur de la chanson, Michel Pagliaro.
  • Le cœur est un oiseau que Mélissa Bédard a choisi d’interpréter lors de sa mise en danger, dimanche soir dernier.
  • J’lâche pas, chanson magistralement interprétée dimanche dernier au variété par Simon Morin, en duo avec Marjo.

 

5 CHANSONS ORIGINALES !

 

Outre la réalisation très électrisante de Marc Dupré, ce nouvel album nous réserve bien des surprises. C’est en effet la première fois que 5 chansons originales sont interprétées par les académiciens. Deux sont signées par des artistes connus et respectés :

  • Pour exister, écrite par Nelson Minville et composée par Marc Dupré
  • L’horizon, interprétée par Mike Lee, est un magnifique cadeau de Dumas qui en signe également la réalisation. Il s’agit d’ailleurs de la seule et unique chanson de l’album qui n’a pas été enregistrée dans le studio de l’Académie puisque Mike a eu la chance de se rendre directement dans les studios de Dumas.

 

Fait encore plus exceptionnel, trois chansons ont été directement écrites et composées par des académiciens.

  • Sarah Sans Sourire de Sophie Pelletier
  • J’suis là de François Lachance
  • L’autre rive d’Andréanne A. Malette

 

Laisser ainsi la place aux compositions personnelles des académiciens est un choix artistique qui s’imposait, selon Stéphane Laporte : « Le printemps dernier, lors de la grande tournée d'auditions à travers le Québec, le Nouveau-Brunswick et l'Ontario, une tendance s'est rapidement démarquée : jamais autant d'auteurs-compositeurs-interprètes ne s'étaient présentés aux auditions de Star Académie. Il est donc normal que parmi les 14 académiciens, on en retrouve trois prêts à enregistrer leurs chansons sur l'album. C'est très encourageant de constater que le projet Star Académie est en constante évolution et qu'il est devenu le carrefour pour tous les artisans de la chanson. Le CD en est le reflet parfait, avec ses chansons originales, ses standards, ses trésors oubliés et des morceaux actuels puisés dans tout le répertoire francophone. »

 

UN TRAVAIL COLLECTIF !

 

Si on retient à l’évidence les personnalités de Marc Dupré et de Stéphane Laporte dans la conception de l’album Star Académie, il convient de souligner qu’il s’agit aussi d’un vaste travail collectif. Soulignons ainsi le talent de Jean-Sébastien Fournier à la coréalisation et l’investissement des professeurs de l’Académie, Patrick Huard, Gregory Charles, Michel Rivard et Ginette Reno, qui n’ont eu de cesse de guider les académiciens dans leurs interprétations. La sélection des chansons a elle aussi été le fruit d’un travail collectif associant de nombreuses personnes de la production de Star Académie : Julie Snyder bien sûr, mais aussi Jean-Philippe Dion, Marianik Giffard, Jean Lamoureux, Olivia Lévy et Esther Teman. Identification et attribution des extraits sont une opération longue et difficile. «  Le succès de l'album de Star Académie, c'est de trouver la bonne chanson pour le bon interprète, explique Stéphane Laporte. Le match parfait. Toute l'équipe y travaille. Chacun se relance. On cherche dans le répertoire la chanson qui conviendra le mieux à la personnalité du candidat, à son style, à sa sensibilité. Cette année, les heureuses trouvailles sont nombreuses. Parfois, c'est le candidat ou la candidate qui s'approprie tellement bien une chanson durant son séjour à l'Académie quelle devient un incontournable pour l'album, comme ce fut le cas pour Le cœur est un oiseau et Mélissa

 

 

 www.productionsj.com

publié le 20 février 2012

Joannie sauvée par le public, Andrée-Anne sauvée par les juges

Montréal, le dimanche 5 février 2012 – Soirée de prestige ce dimanche encore à Star Académie. Patricia Kass, Éric Lapointe et Stromae ont permis aux grands amateurs de toutes les musiques de passer une fantastique soirée au Réseau TVA. Enfin, Marc Dupré a levé un peu plus le voile sur l’album Star Académie 2012, qu’il a réalisé à Frelighsburg. Le récipiendaire du Félix de l’album de l’année pop-rock a interprété Pour exister, un titre de sa composition, en duo avec Olivier. C’est précisément cette chanson que le jeune académicien interprète sur l’album Star Académie 2012, dont la sortie est prévue le 6 mars prochain.

 

Trois académiciennes en danger jouaient également ce soir leur avenir à l’Académie : Andrée-Anne L., Sarah May et Joannie.

En interprétant Sur ma peau de Paul Piché, Andrée-Anne L. a convaincu les juges.

En interprétant À vous d’Isabelle Boulay, Joannie a convaincu le public.

C’est donc malheureusement Sarah-May qui ne rentrera pas à l’Académie ce soir. Ses nombreux fans la retrouveront toutefois avec tous ses camarades pour la grande tournée Star Académie dont les premières dates, les 1er et 2 juin au Centre Bell, ont été annoncées et mises en vente  ce soir !

 

À l’Académie cette semaine !

Voici les invités qui rendront visite cette semaine aux académiciens à Frelighsburg :

 

Jean-Yves Fréchette, codirecteur de l'Institut de twittérature comparée, animera le cours d’expression orale de son fils, Biz

  • Lundi 20 février à 16 h 45 en direct sur les caméras web
  • Mardi 21 février à 19 h 30 au Réseau TVA, à la quotidienne de Star Académie

Alex Nevsky sera invité de la Galette émergente de Michel Rivard

  • mardi 21 février à 19 h 30 en direct sur les caméras web
  • mercredi 22 février à 19 h 30 au Réseau TVA, à la quotidienne de Star Académie

Oliver Jones sera l’invité de la classe de maître de Ginette Reno

  • mardi 21 février à 9 h 00 en direct sur les caméras web
  • mercredi 22 février à 19 h 30 au Réseau TVA, à la quotidienne de Star Académie

 

Les invités au prochain variété sont:

Véronique Sanson, Coeur de Pirate et Philippe Katerine!

 

publié le 19 février 2012

Les moments forts du cinquième variété!

Avec une toute nouvelle chorégraphie, les académiciens ont interprété la chanson thème Toi+moi, donnant ainsi le coup d’envoi du cinquième variété.

 

Patricia Kass et les candidates ont chanté les plus grands succès de l’artiste, passant de Il me dit que je suis belle à Mademoiselle chante le blues. Après 25 ans de carrière, Patricia Kass est toujours aussi en forme. La chanteuse est d’ailleurs remontée sur scène une seconde fois ce soir afin de présenter Mon mec à moi avec Sophie. Une chanson indémodable!

 

Après une semaine à répéter intensément la chorégraphie, les académiciens ont mis à exécution leur talent de danseur dans le numéro de Alors on danse. Stromae et Andréanne A. ont enflammé la scène. Gageons qu’ils ont fait danser le Québec en entier.

 

Patrick Groulx est venu rencontrer en chair et en os les candidats. Il a présenté ses cocasses rencontres avec les familles des candidates en danger. Un saut en parachute, une visite à l’Hôpital St-Justine déguisé en Annie Brocoli ou encore un faux documentaire sur la vie de Sarah May... Il n’a pas à redire, l’humoriste a plusieurs tours dans son sac.

 

Avec d’immenses ailes noires, Éric Lapointe est arrivé sur la scène du Studio Mel’s. Bryan a interprété Mon ange, Jason Le ciel de mes combats alors que Sophie et Jean-Marc ont chanté N’importe quoi. Accompagnés par une formation symphonique composée de 25 musiciens, le rockeur et les académiciens ont offert une prestation époustouflante.

 

Après la chanson thème, un deuxième aperçu de l’album de Star Académie 2012 nous a été présenté ce soir. Olivier et Marc Dupré ont interprété la chanson Pour exister. Andréanne A. et Sophie les ont accompagnés à la guitare. La chanson pop-rock a d’ailleurs été composée par Marc Dupré, aussi réalisateur de l’album qui sortira en mars prochain. Les deux hommes se sont grandement amusés en studio lors de l’enregistrement.

publié le 19 février 2012

Joannie, sauvée par le public

 

C’est la jeune néo-brunswickoise qui a été sauvée par le public en ce cinquième variété de Star Académie. Joannie a en effet rallié à sa cause tous les téléspectateurs en livrant une solide interprétation de À vous, une chanson écrite par Dédé Fortin.

 

Même si elle était en danger, Joannie ne s’est pas découragée, au contraire. Elle a savouré chaques secondes de pratique avec ses talentueux professeurs afin de pouvoir montrer au public ce dont elle est capable. Ce soir, elle a toutefois chanté comme si c’était la dernière fois.

 

Andrée-Anne est en amour avec la scène. Elle a trouvé très difficile d’être mise en danger cette semaine, mais elle a retroussé ses manches et a décidé de sortir toute la force qu’elle avait en elle et de la livrer ce soir, sur les planches du Mel’s.

 

Elle a interprété Sur ma peau, sa chanson coup de cœur de Paul Piché. Sa performance énergique lui a valu d’être sauvée par le jury. Un soulagement pour celle qui dit avoir encore beaucoup de choses à apprendre à l’Académie.

 

Sarah May ne cesse de grandir depuis son arrivée à Frelishburg. Cette semaine, lorsqu’elle a appris qu’elle était mise en danger pour une deuxième fois, elle a décidé de transformer l’énergie négative en force positive. Ce soir, elle a chanté Qui a le droit? de Patrick Bruel en l’honneur de tous ceux qui n’ont pas eu la chance de vivre quelque chose d’extraordinaire, ou qui ne s’en rendent pas compte. Une interprétation forte et bien sentie.

 

Malheureusement, c’est Sarah May qui a été exclue lors de ce cinquième variété. Nous la retrouverons toutefois sur scène lors de la Tournée Star Académie, ainsi que sur l’album qui sortira en magasin sous peu.

publié le 19 février 2012

Un variété qui promet!

 

La fin de semaine n’est pas de tout repos pour les académiciens. Les répétitions s’enchaînent les unes après les autres. De vendredi à dimanche, ils mettent au point l’ensemble du spectacle. Lors de deux derniers jours, certaines améliorations ont été apportées afin d’offrir un cinquième variété haut en couleur.

 

Ayant d’abord choisi The Greatest love of all de Whitney Houston, Andrée-Anne a changé d’idée. Elle interprétera finalement une chanson francophone, soit Sur ma peau de Paul Piché.  Elle nous expliquera sans aucun doute les motifs de ce changement ce soir.

 

La journée d’hier a été marquée par la présence de Stromae sur la scène du Studio Mel’s. Les académiciens ont été charmés par sa grande générosité. Le courant passe définitivement entre l’équipe de l’artiste et les candidats. Andréanne A. a semblé très heureuse de danser et chanter avec  l’ensemble de l’équipe de Stromae. Bien que les académiciens aient répété la chorégraphie de Alors on danse toute la semaine devant les miroirs de l’Académie, le côté plus officiel de la répétition les a séduits.

 

Ce soir, nous aurons aussi droit à un deuxième avant-goût de l’album Star Académie 2012. Après la chanson Toi+moi, c’est la chanson pop-rock composée par Marc Dupré et interprétée par Olivier qui nous fera danser.

 

De plus, un medley des plus grands succès d’Éric Lapointe sera présenté. Les chanteurs seront accompagnés d'un orchestre de 25 musiciens. S’il est vrai que même en version acoustique les chansons d’Éric Lapointe déménagent, imaginez l’ambiance magique qui  règnera sur la scène du Studio Mel's lorsqu’elle sera habitée au grand complet par des musiciens les interprétant!

 

Patricia Kaas, quant à elle, a mis les pieds en sol québécois plus tôt cette semaine et elle s’en dit ravie. Elle a toujours une voix aussi belle et singulière. Les académiciens étaient impressionnés de la prestance de la chanteuse.

 

Que d’excellentes raisons de ne pas manquer le cinquième variété sur les ondes de TVA dès 19h30!

publié le 19 février 2012

Enfin dimanche!

C’est enfin aujourd’hui que les académiciens monteront sur la scène du Studio Mel’s. Ce soir, ils chanteront avec Éric Lapointe, Stromae et Patricia Kass, une journée pas banale!

 

Ce matin, les trois candidates en danger doivent faire leurs bagages. Malheureusement, seulement deux d’entre elles remonteront dans l’autobus vers Frelighsburg ce soir. Elles ont quatre valises chacune. Après un mois à l’Académie, on peut dire que les filles ont accumulé plusieurs accessoires!

 

Elles ont hâte de défendre leur place dans la compétition. La semaine a été riche en émotions. L’attente est enfin terminée. «Je m’habille bien aujourd’hui, comme ça, si c’est ma dernière journée, vous m’aurez vue belle» affirme Sarah May. «Ce n’est sûrement pas ta dernière journée» la rassure Andrée-Anne. Les trois filles paraissent davantage amies que rivales. 

 

Le temps file. Il reste beaucoup à faire avant le spectacle. Après un court passage dans la douche, un rapide déjeuner et deux coups de brosse à cheveux, les académiciens partent vers St-Hubert. Ils reviendront à l’Académie pour le post mortem de René Angélil vers minuit.

 

Ne manquez pas le cinquième variété de Star Académie 2012 dès 19h30 sur les ondes de TVA!

publié le 16 février 2012

La chambre de Ginette Reno

Tard en soirée, Jean-Philippe Dion est venu annoncer une bonne nouvelle aux académiciens. Ginette Reno cohabitera avec eux dans les prochains jours!

 

Dimanche dernier, lors du variété, la grande dame de la chanson avait déclaré son envie de dormir à l’Académie. Chose dite, chose faite! Dès lundi soir, elle aménagera dans la chambre des filles.

 

Cependant, on ne reçoit pas une star chez soi sans être bien préparé. Jean-Philippe Dion a donc demandé aux candidats de ramasser la chambre, de préparer le lit et de libérer la garde-robe. Ayant quelques accessoires à leur disposition, les académiciens ont dû user de leur talent de décorateur.

 

Les onze candidats se sont alors mis à l’ouvrage. En deux temps trois mouvements, la chambre était réaménagée. Quel honneur de partager sa demeure avec Ginette Reno!

 

publié le 16 février 2012

Des académiciens travaillants

Si on se fie à la célèbre fable La Cigale et la Fourmi de Jean de La Fontaine, on pourrait facilement comparer les académiciens à la cigale étant donné qu’ils passent leurs journées à chanter. Toutefois, les efforts qu’ils consacrent à la musique rappellent davantage les qualités de la travaillante fourmi. Effectivement, les candidats pratiquent sans relâche les numéros du prochain variété.

 

Si l’Académie est une école, les académiciens sont des élèves modèles. Leur horaire est planifié à la minute près. Ayant la chance d’apprendre des meilleurs, ils se présentent à l’ensemble de leurs cours, le sourire aux lèvres. Toujours motivés à essayer de nouvelles techniques, ils suivent les conseils de leurs mentors à la lettre. De plus, grâce à leur côté créatif, ils ont toujours d’audacieuses idées à proposer afin d'offrir un spectacle original le dimanche suivant.

 

Ce soir, par exemple, bien qu’un temps de repos leur ait été alloué, ils se sont tous attroupés au salon afin de pratiquer la chorégraphie de Alors on danse. Les colocataires semblent même avoir oublié la compétition tellement ils s’entraident.

 

publié le 16 février 2012

Une longue journée de répétitions!

Le marathon chanté des jeudis suit son cours. Gregory Charles s'est installé au piano en début de journée pour un 12 heures de répétitions.

 

Le professeur de chant a commencé en rencontrant à tour de rôle les candidates en danger. Andrée-Anne, Joannie et Sarah May ont apporté les dernières améliorations à leur chanson. Elles seront indéniablement prêtes à livrer une performance exceptionnelle dimanche!

 

Gregory Charles a ensuite travaillé les autres numéros du variété avec les académiciens. Plus les semaines avancent, plus les candidats maîtrisent les théories musicales ce qui facilite les répétitions. «On va refaire ça en Fa#» propose-t-il à l'ensemble du groupe.

 

Si l’on se fie à l'effort des chanteurs aujourd'hui, le cinquième variété s'annonce aussi spectaculaire que les précédents.

 

publié le 16 février 2012

Alors on danse?

Ce dimanche, Stromae monte sur les planches du Studio Mel’s.

 

Pour l’occasion, les candidats préparent une chorégraphie enlevante. Le tout est orchestré par Geneviève Dorion-Coupal.

 

 Ça va déplacer de l’air!

____________________________

Cet après-midi, les académiciens rencontrent une nutritionniste! Ils répètent ensuite le variété, avec Gregory Charles.

 

 

publié le 16 février 2012

Dans la quotidienne de ce soir, 19h29!

Ce soir 19h29, ne manquez pas la quotidienne! 
 
  • La populaire Cœur de pirate rencontre les candidats à l'Académie et leur offre ses précieux conseils. Un moment magique!
  • Paul Arcand présente en grande primeur son film Dérapages aux académiciens. Les gars et les filles ont été très touchés par ce long métrage.
  • Et Patrick Huard travaille avec les candidates pour leur prestation de dimanche.
 
Une émission à ne pas manquer, au réseau TVA.

 

publié le 15 février 2012

Rencontre avec Paul Arcand

Paul Arcand est venu rendre visite aux académiciens et leur a présenté une première version de son film Dérapages.

 

Les 16-24 ans possèdent 10% des permis de conduire au Québec et sont impliqués dans 29% des accidents mortels. Des millions investis en publicité et des lois plus sévères n’ont rien changé. Ils ont peur de perdre leur permis, mais ils n’ont pas peur de perdre la vie.

 

Rendant visite à des jeunes de la génération concernée par le film, le réalisateur souhaitait obtenir les commentaires des académiciens à chaud immédiatement après le visionnement.

 

La gorge nouée par l’émotion, les onze spectateurs avaient de la difficulté à exprimer leurs sentiments face à ce qu’ils avaient vu.

 

«Il faudrait rendre obligatoire le visionnement de ce film dans les écoles», a lancé Andréanne A., la voix tremblante.

 

«La vie, tu peux la perdre en une seconde.  Ça fait réfléchir…» d'ajouter Sarah May, les yeux remplis de larmes.

 

Le groupe a ensuite continué d'échanger au sujet de la vitesse au volant autour d'un repas.

publié le 15 février 2012

Alors on danse!

«Je suis beaucoup plus flexible qu’avant» s’est exclamé Jason après les premiers pas de danse.

 

«Il y a beaucoup de choses que je suis capable de faire maintenant et que je ne réussissais pas avant» a affirmé Joannie au même moment.

 

En seulement quatre semaines, il semblerait que Geneviève Dorion-Coupal ait déjà réussi à faire sortir le côté danseur chez les chanteurs! Cependant, il reste encore beaucoup de travail à faire.

 

Aujourd’hui, les académiciens ont pratiqué la chorégraphie pour le numéro Alors on danse qu’ils feront sur la scène avec Stromae dimanche prochain.

 

publié le 15 février 2012

La rencontre de Patrick Huard avec les candidates en danger

Cet avant-midi, il s’agissait du moment tant attendu pour les candidates en danger. Elles ont rencontré Patrick Huard afin de décortiquer la chanson qu’elles interprèteront sur la scène des Studios Mel’s dimanche.

 

Greatest love of all de Whitney Houston par Andrée-Anne

 

Andrée-Anne est une boule d’émotions. Elle doit concentrer ses sentiments et les transmettre au public lors de sa performance. De plus, Patrick Huard lui a donné quelques trucs afin d’être moins sensible à la critique, autant celles qu’elle se fait que les critiques des autres.

 

À vous de Dédé Fortin par Joannie

 

Au moment de son arrivée au grenier, Patrick Huard était déjà émerveillé par l’interprétation de la chanson À vous de Joannie. Voilà pourquoi, il lui a proposé de travailler à l’envers. «J’écouterais tes commentaires et je t’aiderais avec les détails que tu veux, mais je ne voudrais pas défaire les passages que tu maîtrises déjà» lui a-t-il expliqué au début de la rencontre.

 

Qui a le droit de Patrick Bruel par Sarah May

 

Deux fois en deux! Sarah May est encore en danger cette semaine. La chanteuse semble mieux performer sous la pression. Encore une fois, la chanson lui convient parfaitement. La jeune femme se pose beaucoup de questions. Elle utilise les réponses de Patrick Huard afin de solidifier sa confiance. Elle réussit ainsi à bien comprendre le message de la chanson.

 

 

Le choix risque d’être difficile dimanche prochain. Les trois candidates en danger donneront leur maximum pour rester à l’Académie. Pour qui voterez-vous?

publié le 15 février 2012

Au programme aujourd'hui

S’il est vrai qu’être en danger implique ses désavantages, c’est aussi l’occasion pour les candidats de se faire valoir auprès du public. De plus, ils ont la chance de passer une heure de cours privé avec le professeur d’interprétation. Aujourd’hui, Andrée-Anne, Joannie et Sarah May rencontreront Patrick Huard afin d’obtenir ses conseils en vue de leur performance au cinquième variété.

 

Dès 11h30, Geneviève Dorion-Coupal enseignera quelques pas de danse aux candidats. Comme Stromae est l’un des invités dimanche prochain, les académiciens doivent apprendre à se déhancher sur le rythme de Alors on danse!

 

Cet après-midi, Gregory Charles rencontrera les candidats pour ajuster les numéros du prochain spectacle. Il passera d’ailleurs un moment seul avec chacune des filles en danger.

 

Ce soir, les académiciens auront la chance de visionner le documentaire de Paul Arcand, Dérapages. Ils auront même l’occasion de faire un retour sur le film avec le réalisateur.

publié le 14 février 2012

La galette émergente avec Jimmy Hunt

Jimmy Hunt est l’invité de la 4e galette émergente! Ce jeune Montréalais a le vent dans les voiles depuis quelque temps. Sous un petit côté rebelle se cache un homme au cœur tendre et au grand talent.

 

On a pu le remarquer comme auteur-compositeur-interprète au sein du groupe Chocolat. Maintenant, il mène une carrière solo.

 

Aujourd’hui, il nous interprète sa composition Les moineaux et les loups, juste avant d’enchaîner avec Everything crash et Ça va de soi avec Mike et Andrée-Anne L qui ont eu la chance de partager la scène avec lui.

 

La reprise musicale de cette semaine s'intitule Mélane de Fred Fortin, chantée par Mélissa et Jimmy Hunt...

 

Du bonheur pour les oreilles!

 

La rencontre semble ravir nos académiciens. Tous sont d'accord: Jimmy Hunt est un artiste accessible et ses compositions sont magnifiques.

 

Les murs du grenier de l’Académie résonnent, quelle magnifique soirée!

 

Jimmy Hunt a été nommé révélation de l’année au dernier gala de l’ADISQ et sera en tournée à travers le Québec pendant tout le mois de mars, il partira vers la France par la suite. 

http://jimmyhunt.ca/

 

 

 

publié le 14 février 2012

Les trois filles en danger

Ce soir, à 19h56 exactement, nous avons appris qui sera en danger cette semaine.

 

Les académiciennes qui se battront pour leur place sont: Andrée-Anne L., Joannie et Sarah May.

 

Andrée-Anne a trouvé la semaine éprouvante. D'ailleurs, la jeune chanteuse ne se sentait pas à l'aise avec le choix de sa chanson. Elle a finalement changé d'idée. Les candidats sont inquiets de ce changement de dernière minute. Elle est leur cheval de course, a dit Bryan. Par contre, Joannie voit plus positivement sa mise en danger. Elle a pris la nouvelle comme un défi à surmonter. Le fait d'avoir l'occasion de chanter devant le public la stimule. Sarah May s'ennuie de sa maison. Elle souhaite quand même rester à l'Académie. Peu importe la décision du public et des juges, elle sera contente.

 

Comment réagiront les trois filles dans les prochains jours? À suivre...

 

 

publié le 14 février 2012

Le cours de création artistique

Michel Rivard aime commencer ses cours par l’analyse d’une composition d’un des académiciens. Aujourd’hui, c’était au tour d'un texte de Jean-Marc de passer sous le radar du créateur. La belle rebelle, écrite alors que le candidat avait seulement 16 ans, est réellement une chanson accrocheuse. Adepte de la simplicité, Michel Rivard est tombé sous le charme du refrain. Toutefois, l’académicien devra retravailler quelques passages pour réellement obtenir un succès selon le professeur. 

 

La deuxième partie du cours de création artistique a été consacrée à l’analyse de la chanson Seulement qu’une aventure que Michel Rivard a lui-même composée pour Gerry Boulet il y a plusieurs années. Il a ensuite comparé le processus de rédaction à celui de la chanson Petits trains de banlieue qu’il a écrite pour Luce Dufault. Il a alors transmis aux candidats quelques trucs utiles lorsque l’on compose pour quelqu’un d’autre. 

 

 

Tout cela lui a permis d’orchestrer une activité de création. Il a demandé aux académiciens de composer des paroles sur une mélodie qu’il a inventée ce matin. 

 

 

Petit cadeau en l’honneur de la Saint-Valentin! 

 

 

Michel Rivard a joué Tout simplement jaloux, une délicate chanson d’amour. «Ce que j’essaie de vous inculquer, c’est le plaisir, s’amuser à corriger une chanson» a déclaré Michel Rivard à la suite de sa performance. Le compositeur est réellement un amoureux de la musique!

publié le 14 février 2012

La mise en forme!

 

Les candidats anticipent les cours de mise en forme. Chaque semaine, Josée Lavigueur les fait travailler fort. Au moins, l’énergie de la professeure les amène à se surpasser. Transpirer en s’amusant semble être la philosophie de la sportive!

 

Aujourd’hui, suivant le rythme de la musique, les académiciens travaillent leur cardio. Au programme: les steps!  Il faisait chaud dans la salle d’exercices.  «Et hop, on continue!» crie Josée Lavigueur afin de motiver les chanteurs. 

 

 

publié le 14 février 2012

«Parler sans fausse note»

Parler au public

 

Lors de son cours d’expression orale, Biz a insisté sur l’importance de contextualiser certaines chansons afin de préparer son audience à la performance. Les artistes gagnent à connaître leur public. En faisant des liens avec leur situation géopolitique ou certaines anecdotes de leur région, les chanteurs rejoindront le cœur de leurs fans. 

 

 

Bien que les académiciens n’aient pas à présenter leurs textes lors des galas, ils devront le faire lors de leurs propres spectacles. Biz leur a donc proposé un court exercice. En équipe de deux, ils devaient faire semblant de présenter une chanson aux gens de la ville de leur ami. C’est ainsi que Sarah May s’est retrouvée sur la scène de la Bizounerie à Saint-Élie-de-Claxon.  

 

 

«Si tu fais un show le 20 décembre chez moi, tout le monde t’aime. Le 20 décembre 1848, l’esclavage a été aboli à l’île de la Réunion, c’est la fête maintenant à cette date» a raconté Mike à Mélissa. 

 

 

Parler sans fausse note

 

 

India Desjardins, auteure du Journal d’Aurélie Laflamme et Sophie Faucher, comédienne et ancienne professeure de Star Académie, sont venues expliquer les modalités du fabuleux concours Parler sans fausse note!

 

 

Pour connaître les détails du concours, visitez  http://www.staracademie.ca/concours-parler-sans-fausse-note

 

 

 

publié le 13 février 2012

L'évaluation des filles!

La journée des évaluations s’est bien déroulée. On y parle technique, tics, confiance et dépassement.
 

Sophie

Sophie est enrhumée. Selon les juges, elle a fait une performance juste et authentique. Aussi, son choix de chanson serait judicieux, tout comme La bohème lors de sa dernière évaluation. Une fois de plus, le style de Sophie les a charmés. Ils insistent toutefois sur un point: elle peut se permettre d’en faire un peu moins car elle dégage déjà suffisamment.

 

Sarah May

Sarah May est nerveuse. Patrick Huard, Michel Rivard et Gregory Charles disent d’elle qu’elle a une magnifique voix. Le professeur de chant aimerait que l’académicienne arrive à démontrer l’étendue de ses capacités.

 

Joannie

Joannie a fait quelques fausses notes. Malgré tout, les professeurs ne sont pas inquiets puisqu’il semblerait que le problème soit tout simplement technique. «Il est temps de passer à l’autre niveau, il faudrait peut-être que tu sortes de ta zone de confort» lui ont-ils dit.

 

Andrée-Anne

L’interprétation qu’Andrée-Anne a fait de sa chanson est trop fragile, selon Michel Rivard. Patrick Huard est quant à lui impressionné. De son côté, Gregory Charles lui donne un précieux conseil: «tu dois avoir confiance en tes moyens incroyables».

 

Andréanne A.

Si Andréanne A. a tendance à chanter trop vite, sa composition surprend. Aux dires des juges, elle s’adapte à tout et a un style bien à elle.

 

Mélissa

Mélissa n'a pas fait pleurer Michel Rivard cette semaine. Elle l'a plutôt fait sourire... L’académicienne a de quoi être fière puisqu’elle a reçu plusieurs éloges de la part des juges lors de son évaluation.

 

On apprendra dès demain soir, lors de la quotidienne, qui sont les candidates en danger. Soyez des nôtres dès 19h30! En attendant, rendez-vous dans notre section vidéos pour tout voir des évaluations!

 

publié le 13 février 2012

Une chanson et un gâteau pour Gregory!

Pour souligner l'anniversaire de Gregory, les académiciennes ont composé un petit quelque chose pour la fête de leur professeur chéri!

 

Aucun doute : Gregory Charles est un homme fort apprécié!

 

publié le 13 février 2012

Dégager une énergie!

Dans le cours d'interprétation, on discute du contrôle de nos émotions...

 

Comment gagner en confiance? Comment ne pas se juger en performant? Bonnes questions!

 

« Ce qu’ils veulent sentir de nous, les gens du public, c’est l’investissement dans ce que nous faisons. » Voilà ce qui est à retenir lors d’une performance, selon Patrick Huard.

 

Exercice numéro 1 – Interpréter 

 

Les académiciens font un exercice d'interprétation: en prononçant une seule phrase, ils doivent « imiter » quelqu'un qu’ils connaissent. Personne d'autre ne doit savoir d’avance qui est l'individu choisi. ( ex. Mélissa joue sa fille, Joannie joue sa sœur, etc. )

 

De cet exercice, trois questions sont soulevées: « C’est qui? C’est où? C’est quand? »

 

Règle générale, les artistes qui arrivent à être précis, vrais et créatifs savent recréer une énergie qui n’est pas la leur.  De cette façon, ils réussissent à interpréter autrement.

 

Exercice numéro 2 - Parler le texte d'une chanson

 

L'artiste doit faire des choix justes et assumés, lors de l'analyse d'un texte. Par contre, l'interprète peut choisir de faire une lecture très personnelle d'un texte donné...

 

Comme quoi parler et raconter les paroles d'une chanson permet de comprendre celle-ci autrement. Il faut donc que les académiciens se permettent de briser la rythmique d'un texte pour y dégager l’essentiel.

 

Vous pouvez voir une partie du cours d’interprétation dans la section vidéo.

 

publié le 13 février 2012

À l'Académie ce lundi

En entrevue ce matin, on demande à François ce qu'il aimerait dire à la communauté qui l'encourage sur le web. Le bel homme déclare rapidement:

« Je vous aime et je suis très content de votre feedback ».

 

Dans le studio de TVA, nous avons rencontré un jeune homme de 20 ans souriant, confiant et très heureux de son parcours à l'Académie! Bravo François!

 

___________________

 

Lundi - Le début de la quatrième semaine

 

Une fois de plus, les académiciens ont la chance de recevoir les commentaires constructifs de Patrick Huard. Le cours d'interprétation du lundi matin, animé par ce dernier, permet aux candidats de mieux comprendre les résultats du variété de la veille.

 

En plus d'offrir un enseignement concret et sensible, Patrick Huard sait préparer le terrain avant les évaluations. D'ailleurs, ce sont les filles qui s'illustrent devant les juges, cet après-midi.

 

Pour voir le programme de tous les cours de la semaine, cliquez ici Programme

 

publié le 12 février 2012

Les moments forts du quatrième variété!

Ce n’est pas avec la célèbre chanson thème que les académiciens ont donné le coup d’envoi du quatrième variété, mais avec un touchant hommage à Whitney Houston, accompagné de Gregory Charles au piano. René Angélil a ensuite partagé l’immense tristesse qu’il a ressentie en apprenant le décès de la chanteuse hier. 

 

 

Encore une fois, le gala a été marqué par de nombreux moments forts, tels que deux medleys des plus grands succès de Michel Sardou. Le chanteur français s’est même agenouillé devant Andrée-Anne à la suite de leur duo. Il y avait de l’énergie dans l’air!

 

 

La généreuse Lynda Lemay a interprété quelques-unes de ses compositions avec les candidats. Les chanteurs ont prouvé que la musique est un appui pour toutes les émotions que ce soit, l’amour dans la chanson Le plus fort c’est mon père avec la délicate Joannie ou encore la rage de La visite avec le talentueux Jason. 

 

 

Maxime Landry, gagnant de Star Académie 2009, et Ginette Reno, professeure à l’Académie, ont interprété Des soleils par millions, composée par Lynda Lemay. Deux voix puissantes, supportées par un choeur formé des académiciens, ont donné lieu à une prestation magistrale. Rien de mieux pour nous donner des frissons!

 

 

Les trois candidats en danger se sont déhanchés sous les rythmes de Damien Robitaille. Bryan, François et Mike ont enflammé la scène. 

 

 

Finalement, le quatrième variété s’est conclu avec la chanson francophone la plus jouée à la radio. Et oui, Toi+moi est au sommet du palmarès radiophonique francophone! 

publié le 10 février 2012

Que les répétitions commencent!

Hier, les candidats ont eu leur première soirée de repos. Bien que Mike s’était juré de se coucher à 22h, il est plutôt resté éveillé jusqu’aux petites heures. Ce matin, lors du déjeuner, Sophie a questionné ses colocataires sur l’état de leur sommeil. «Il y avait un party dans ma chambre» a déclaré Olivier. Et oui, les académiciens ont rigolé longtemps dans la chambre des gars hier soir. 

 

 

 

Fatigués, les candidats doivent vite engloutir leurs céréales. Une longue fin de semaine les attend. Dès 8h30, ils quittent l’Académie pour se rendre aux studios Mel’s afin de répéter les numéros pour le variété de dimanche. Ils y passeront la fin de semaine. Ils reviendront à la maison de Frelighsburg que très tard, pour y dormir quelques heures. 

 

 

 

Histoire de s’éveiller et de se mettre dans l’ambiance musicale, ils chantent tout en se préparant à partir. 

 

 

 

C’est donc à 8h30, dès leur départ que nous, chers téléspectateurs des caméras web, avons regardé les dernières images en direct des académiciens de cette semaine. Nos yeux à l’Académie se rouvriront seulement lors du post mortem de René Angélil dimanche vers minuit. 

 

 

 

D’ici là, nous aurons la chance de visionner les meilleurs moments de la semaine lors de la quotidienne de ce soir. Ne manquez pas l’heure complète de Star Académie dès 20 h sur les ondes de TVA!

publié le 9 février 2012

Cinq, six, sept, huit

Le jeudi étant une journée habituellement plus tranquille pour les Académiciens, David Trudeau, danseur hip hop et professeur au Studio Underground, se joint à Geneviève Dorion-Coupal pour faire bouger nos candidats.

 

Fait cocasse: David a réussi à faire danser Julie Snyder lors de son passage à l’émission le Banquier en tant que participant. Aujourd’hui c’est au tour des académiciens de bouger au rythme de la chorégraphie de David!

 

Émily Bégin est d’une grande aide pour la professeure de danse, car le jour du variété arrive à grands pas et rien ne doit être laissé au hasard.

 

publié le 8 février 2012

Apprendre à être sexy!

Comme à chaque semaine à Star Académie les candidats se surpassent et apprivoisent de nouveaux mouvements pendant le cours de danse.

 

Au programme aujourd'hui; l’exercice de «la couleuvre». Geneviève Dorion-Coupal enseigne aux académiciens comment danser de manière sexy.

 

Si l’ondulation réussie plutôt réussir aux filles, notamment à Mélissa et à Andrée-Anne, les garçons ne semblent pas  tout à fait à l’aise.

 

Une chose est sure, l’activité a fait rire l’ensemble des candidats!

 

Inspiré du hip-hop, ce mouvement demande beaucoup de précision, d’abandon et de rythme. Qui réussira à relever le défi?

 

 

publié le 7 février 2012

La galette émergente de Caracol!

Ce soir,  les académiciens passent une soirée avec l'artiste Carole Facal, alias Caracol! 

 

Qui de mieux pour parler de nouveaux horizons aux candidats? Qui de mieux pour parler aussi de la réalité entourant la tournée? 

 

Caracol est la troisième invitée de la galette émergente de Star Académie et elle est accompagnée de son musicien Manuel Gasse.

 

Pour l'occasion, Olivier chante la chanson Le mépris, Andréanne chante Certitudes et Sarah May prête sa voix au morceau La Isla Bonita de Madonna. De plus, pour le bonheur de nos oreilles, Caracol nous offre sa chanson Quelque part.

 

Comment la musique est-elle entrée dans sa vie?

 

« Ma famille a une grande connaissance de la musique classique. » D'ailleurs, nous apprenons qu'elle a joué du violon dès l'âge de cinq ans, à raison d'une heure de répétition par jour! Assez pour l'encourager à délaisser la musique et bifurquer vers... la compétition de planche à neige!

 

S'en est suivi un long voyage en Europe. Ce départ l'a finalement réconcilié avec la musique...une chance! Aujourd'hui, ce parcours l'accompagne et la définit entièrement. 

 

Mais...

 

 

Elle raconte aussi toute la vérité sur sa personnalité et sa réalité: Caracol est une femme plus indépendante et elle a longtemps aimé gérer sa vie d'artiste autrement. 

 

Aussi, il est intéressant de savoir qu'elle a commencé à écrire seulement en anglais et que ce sont les Francouvertes qui l'on incité à écrire en français! 

 

Bref, une soirée différente et enivrante! 

 

P.S. Saviez-vous que caracol est le nom espagnol pour désigner un escargot?

______________________________

 

 

Caracol fera sa rentrée montréalaise le 20 mars prochain à l’Astral de Montréal et elle continuera de faire plusieurs premières parties de Vincent Vallières pendant le mois d'avril.  La chanson thème du film Starbuck, Quelque part, écrite et composée par Caracol, est en nomination pour un prix Génie. La cérémonie aura lieu le 8 mars prochain.

 

Son album Blanc mercredi est toujours disponible en magasin.

 

Caracol www.caracolmusique.com

 

 

publié le 7 février 2012

Les exercices de Gregory

 

Le début du cours de chant a été consacré à des exercices de bouche. Il est important pour des chanteurs d’échauffer leurs cordes vocales et leur mâchoire.

 

Chanter, c’est un sport! «Le réchauffement n’est pas seulement préventif afin de conserver sa voix, c’est aussi un excellent moyen de perfectionner ses facultés vocales» a expliqué Gregory Charles.

 

Bien que certains ne connaissent pas la théorie musicale, le professeur leur a donné des trucs pour comprendre le langage de cette discipline.

 

À tour de rôle, puis ensuite en chœur, ils ont chanté des sons. Aucune parole, dans ce cours, seuls le rythme et la tonalité comptent.

 

Aussi, Gregory a rencontré les candidats en danger! Nous les connaîtrons, dès ce soir…

publié le 7 février 2012

Lorsque le cerveau gauche travaille fort!

Les académiciens adorent les ateliers de création artistique de Michel Rivard. «Il n’y a pas de concours, pas de jugements, on fait simplement travailler notre cerveau gauche» a rassuré le professeur devant certains gênés. «Je suis submergé de belles phrases ce matin, je suis chanceux. Avec la petite neige, je suis comblé» a-t-il enchaîné.

 

Afin de remplacer la simple description des sentiments, l’auteur conseille aux académiciens d’utiliser des métaphores et des comparaisons se référant à des objets et à des paysages lorsqu’ils composent. 

 

Les candidats ressentent le besoin d’expliquer leurs paroles avant de les présenter aux autres. Ce léger défaut agace le professeur. «Arrêtez, amusez-vous avec vos idées!» a conclu l’expert des mots.

 

Le début du cours d’aujourd’hui a été consacré à l’analyse de la chanson Nos rêves de fou composée par Jason alors qu’il avait que 16 ans.

 

Ensuite, c’est en regardant le travail d’anciens auteurs que la relève apprendra à peser ses mots ainsi qu’à construire ses textes. Avec cette optique, Michel Rivard a présenté quelques-unes des compositions de son ancien ami, maintenant décédé, Sylvain Lelièvre, auteur-compositeur-interprète. Les candidats étaient ravis de découvrir l’œuvre de l’artiste.

 

Dans le cadre de la troisième activité du cours, Michel Rivard a demandé aux académiciens de choisir une photo. Il leur a ensuite proposé de leur donner trois titres en prenant bien le temps d’observer l’image. «Le titre, c’est l’agent de promotion de l’œuvre d’art, c’est une carte de visite qui nous donne le goût de connaître l’histoire» a-t-il expliqué.

 

publié le 7 février 2012

Une course à relais à l'extérieur

Sortons nos habits de neige!

 

Josée Lavigueur a organisé une course à obstacles pour les académiciens.

En équipe de deux, ces derniers ont dû se surpasser pour réussir plusieurs épreuves telles qu'un tour de trottinette de neige ainsi qu'un jeu d'équilibre. 

Les gagnants se sont vus remettre des médailles...en bois!

 

 

Les trois premières positions sont :

 

1) Jean-Marc et Andréanne

2) Bryan et Sarah May

3) Olivier et Joannie

 

Olivier a d'ailleurs porté Joannie dans ses bras tout le long de la course. Les encouragements de l'Acadienne ont porté fruit, car ils ont remporté la troisième place!

 

publié le 7 février 2012

La classe de maître de Ginette Reno

L'heure est aux fous rires, fini les pleurs!

Dans le cadre de sa classe de maître, Ginette Reno a appris aux académiciens comment bouger sur scène. Passionnée par la musique, la chanteuse explique l'importance de la gestuelle dans l'interprétation.

 

Un message d'espoir

La grande dame de la chanson a ensuite raconté la fabuleuse histoire de la ballade Pour en arriver là que Dalida lui avait offert en 1983. Cependant, à cette époque, Ginette Reno l'avait refusée. Aujourd'hui, 25 ans après le décès de la célèbre Égyptienne, la professeure doit maintenant se rendre en France pour passer une audition afin de pouvoir enregistrer cette même chanson sur l'album hommage de l'artiste.

 

«Si je ne suis pas sélectionnée, c'est qu'il y a quelque chose de mieux pour moi ailleurs» a affirmé l'inspirante pédagogue. Elle a rappelé aux candidats que malgré sa grande expérience, elle doit encore travailler fort pour obtenir ce qu'elle désire. Quelle motivation!

 

Chanter son style selon sa personnalité

«Faites comme si Au clair de la lune avait été écrite pour vous» a affirmé Ginette Reno. Les académiciens ont réinventé la célèbre berceuse. Rock, soul, pop, opéra, tous les styles musicaux ont été expérimentés.

 

 

publié le 6 février 2012

Devenir l'autre pour un instant...

La 3e semaine débute en grand. Et les candidats livrent un travail très spécial dès leur cours d’interprétation de ce matin. Au programme: chanter son suivant! 

 

 

Les règles du jeu sont simples. Chaque élève doit observer les forces de son camarade pour ensuite interpréter le morceau choisi, comme lui le ferait. 

 

 

 

Les duos sont les suivants:

 

 

- Bryan et Sophie

- Jean-Marc et Sarah May

- Jason et Andréanne A.

- François et Mélissa

- Mike Lee et Andrée-Anne

- Olivier et Joannie

 

 

« Utilisez les forces de l’autre plus les vôtres! Je veux que vous vous coachiez mutuellement. »

 

 

Chose faite, les candidats ont offert au reste du groupe des prestations différentes et sans artifice. Par contre, il est difficile de ne pas tomber dans la performance et de ne faire qu’un travail de miroir.

 

 

Alors, quand Jean-Marc doit interpréter Sarah May, Patrick Huard doit lui dire « imagine-toi que tu es elle. Que tu es une petite fille fragile. » 

 

 

En se mettant dans la peau de quelqu’un d’autre, ils ont été capables d’offrir quelque chose de différent ce matin. Dans tous les cas, ils ont appris une méthode de travail supplémentaire!

 

 

publié le 6 février 2012

Andréanne A. et Sarah May poursuivent l’aventure!

Montréal, le dimanche 5 février 2012 – Ça rock sur la scène de Star Académie. Johnny Hallyday et Marie-Mai ont mis le feu à cette soirée haute en couleur, alors que la troupe de Don Juan a apporté une touche de romance à cette très belle soirée. Julie Snyder a profité de la présence de la légende du rock français pour annoncer la mise en vente immédiate des billets du 1er Centre Bell de Johnny Hallyday. Voilà qui promet d’être le concert événement de l’année !

 

Dans le rang des académiciens, la fébrilité gagnait les filles cette semaine puisque Carole-Anne, Andréanne A. et Sarah May étaient en danger. Patrick Groulx a rencontré leurs partisans à travers le Québec, alors nuls autres que Shania Twain, dans un superbe français, Louis-José Houde et Bryan Thomas Littrell, des Backstreet Boys, leurs adressaient leurs encouragements !

En interprétant Grain de sable, Sarah May a convaincu le public, alors que c'est en interprétant sa propre composition Les marionnettes qu'Andréanne a convaincu les juges.

 

C’est donc malheureusement, Carole-Anne qui ne rentrera pas à l’Académie ce soir. Mais si l’aventure à la télévision s’interrompt pour elle, elle retrouvera tous ses camarades pour la grande tournée Star Académie.

 

À l’Académie cette semaine!

 

Voici les invités qui rendront visite cette semaine aux académiciens à Frelighsburg:

 

Caracol sera l’artiste invitée de la Galette émergente de Michel Rivard

Jean-François Lisée, journaliste et écrivain, participera au cours d’expression orale de Biz

David Trudeau, danseur de Hip Hop, participera au cours de danse

publié le 5 février 2012

Les prestations des candidates en danger

L’auteur-compositeur-interprète Andréanne A. a joué franc jeu ce soir alors qu’elle a chanté une de ses compositions pour défendre sa place à l’Académie.

 

«Marionnettes, c’est la chanson d’une fille qui a eu honte, qui s’est laissée aller dans une histoire néfaste, qui s'est fait avoir...»

 

Carole-Anne a décidé de montrer son vrai visage en interprétant la chanson Quand on n’vous aime plus de Ginette Reno.

 

«J’ai décidé de me mettre à nue, vulnérable. Cette chanson, c’est vraiment qui je suis.»

 

À la suite de sa prestation, la vraie Carole-Anne était très contente d’elle.

 

Sarah May a été très stressée en apprennant sa mise en danger plus tôt cette semaine. Sa grande crainte: quitter l’Académie et décevoir les gens qui l’aiment et la soutiennent depuis tant d’années. Ce soir, la petite femme de 5 pieds 2 pouces a chanté Le grain de sable de Michel Fugain comme si elle en mesurait le double.

 

«J’ai décidé de vivre l’aventure pour moi. Ma confiance grandit peu à peu.»

 

Sarah May a été sauvée par le public. Son bonheur et sa joie ont cette fois-ci pris le dessus sur ses larmes. Le choix des juges a quant à lui été porté sur Andréanne A. Carole-Anne a donc due dire adieu aux douze autres académiciens.

publié le 5 février 2012

Les moments forts du troisième variété!

Dès qu’ils ont posé les pieds sur la scène, les académiciens ont fait vibrer le public.

 

Comme premier invité, Johnny Hallyday a partagé ses plus grands succès avec les candidats. La vedette internationale a enflammé les studios Mel’s. Puisqu’un medley n’était pas suffisant, Johnny Hallyday est revenu en force une deuxième fois au cours de ce troisième variété.

 

Bien que dix ans se sont écoulés depuis son départ de l’Académie, Marie-Mai sait définitivement encore comment charmer les fans de Star Académie. Éblouissante, la rockeuse s’est amusée avec les académiciens. Si le variété n’a pas rassasié votre soif de rock, Johnny Hallyday ainsi que Marie-Mai seront sur les plaines d’Abraham ainsi qu’au Centre Bell dans les prochains mois.

 

Sortons les mouchoirs! Cinq ans et dix-neuf heures d’avion plus tard, Mike a finalement eu la chance de serrer sa famille dans ses bras. «Il fait froid, mais ça en valait la peine» a affirmé son petit frère. Les voyageurs de l’île de la Réunion auront la chance de souper à l’Académie ce mercredi!

 

Une autre fille entrera dans la maison de Frelighsburg. Effectivement, Mélissa passera la semaine avec sa «poupoune» de deux ans. Une chambre a d’ailleurs été aménagée pour les deux princesses!

 

La troupe Don Juan a présenté la célèbre chanson Changer. En duo avec les artistes de la comédie musicale, les candidats ont chanté l’amour.

 

Pour la troisième fois, le variété a occasionné son lot d’émotions. Sauvée par le public, Sarah May a sauté de joie. Quant à elle, Andréanne est restée stupéfaite à la suite de la décision des juges. Oui, elle reste dans la course. Toutefois, son amie Carole-Anne rentre chez elle où l’attend une toute nouvelle aventure!

publié le 5 février 2012

Les plus grands encouragent les académiciens!

Montréal, le samedi 4 février 2012 – Alors que les studios Mel’s sont en ébullition durant les répétitions de Star Académie où Johnny Hallyday, Marie-Mai et la nouvelle troupe de Don Juan vont livrer des performances à couper le souffle, la production est fière d’annoncer que les plus grandes stars seront également de notre grande fête de la musique pour encourager les candidates en danger.

 

 

Nuls autres que…

 

  • Shania Twain

 

  • Louis-José Houde

 

  • Brian Thomas Littrell des Backstreet Boys

 

… vont en effet apporter leur soutien et donner un dernier conseil à Andréanne A., Sarah May et Carole-Anne.

 

De quoi leur donner des ailes avant la prestation de leur vie !

 

Star Académie avec toute la planète musique,

c’est ce dimanche à 19 h 30 au Réseau TVA !

 

http://www.staracademie.ca / www.facebook.com/staracademie / www.twitter.com/star_ac

publié le 3 février 2012

Mais où sont les candidats?

Dès l’aurore, la chanson thème a réveillé les candidats. Pas le temps de se reposer, ni de faire son lit d'ailleurs, il faut vite se rendre au studio pour répéter le variété de dimanche. Plus que deux jours avant le spectacle, que le décompte commence!

 

Vivre en colocation avec douze autres passionnés de la musique, c’est une occasion en or de créer des liens d’amitié puissants. Cependant, c’est aussi attendre pour la douche lorsque l’on est pressé, c’est chercher ses propres vêtements perdus dans le linge des autres, bref, c’est devoir se créer une routine collective! Même au déjeuner, les académiciens fredonnent en chœur leurs inspirations du moment. Pratiquant rapido-presto leur chanson pour le gala, ils se conseillent et s’encouragent.

 

Afin de garder la surprise, les caméras web ne diffusent pas les répétitions. Les candidats reviendront à l’Académie à l’heure du souper, soit à 19h30, heure à laquelle ils pourront appeler leur famille.

 

Heureusement pour nous, chers téléspectateurs, une quotidienne sera nouvellement présentée les vendredis soirs à partir de 20h. Une heure de plus avec les académiciens, il n’y a rien de mieux pour ensoleiller février! 

publié le 2 février 2012

Autour du piano

Les «dangereuses», comme Gregory Charles les appelle, sont sous la direction du maître pour une partie de l’après-midi.

 

Andréanne A., Carole-Anne et Sarah May osent proposer toutes sortes de variantes aux chansons de Johnny Hallyday et de Marie-Mai. Ça promet!

 

 

On y apprend aussi qu’Andréanne A. et Sarah May se connaissent depuis quelques années : surprise! Elles ont même eu la chance de collaborer sur quelques projets dans le passé!

 

 

Gregory Charles est en forme aujourd’hui et il en profite pour inciter ses poulains à faire les choses à fond! Après tout, le spectacle est dans quelques jours seulement!

 

publié le 2 février 2012

Soyez plus directifs dans le doigt!

Le cours de danse est de plus en plus intense, mais les candidats assurent à chaque fois!

 

Il faut dire que la professeure sait comment rendre chaque mouvement à la perfection. «Il n’y a rien de pire que les à peu près», dit-elle. 

 

Avec ses conseils, elle espère que chacun travaille et donne son 100%. Les mouvements doivent être précis et soutenus. Voilà pourquoi des directives comme «soyez plus directifs dans le doigt!» ne cessent jamais d'opérer chez les jeunes!

 

La tâche la plus délicate pour le groupe est certainement de bouger en harmonie, toujours. Si l'un d'entre eux n'est pas assez précis, le commun des mortels saura le détecter!

 

 

publié le 1 février 2012

Rencontre avec les candidates en danger!

Patrick Huard a rencontré les trois candidates en danger. Une à une, Andréanne, Carole-Anne et Sarah May ont eu l’occasion de travailler leur interprétation et d’apprivoiser leurs émotions. 

 

Andréanne et sa honte!

 

«De façon égoïste, je suis très content que tu sois en danger, j’adore ta chanson et ça me permet de la travailler seul avec toi» a confessé Patrick Huard à Andréanne A. «J’ai peur parce que je ne sais pas si le public m’aime. Ici, on est coupé de l’extérieur et j’ai toujours été sauvée par les juges» a confié l'académicienne.

 

L’auteure-compositrice-interprète craint aussi que ses émotions modifient sa voix lors du variété car son texte est lourd de souvenirs. Sous le thème d’une douloureuse peine d’amour adolescente, la chanson a permis à la candidate de faire la paix avec ses vieux démons.

 

 

Carole-Anne et sa vulnérabilité!

 

Quant à Carole-Anne, elle était excitée de rencontrer Patrick Huard. Elle souhaite apprendre à livrer ses émotions au public. La candidate en danger a soif de connaissances et elle veut profiter de son expérience à l’Académie au maximum. «Tu sais que tu es la personne qui m’intimide le plus?» a avoué la chanteuse à son mentor. 

 

Les peines d’amour semblent être un sujet de prédilection chez les filles cette semaine. Carole-Anne a arrêté son choix sur Quand on ne vous aime plus de Ginette Reno. La grande dame de la chanson sera d’ailleurs sur le banc du jury ce dimanche, ce qui l'inquiète un peu. Patrick Huard l’a rassurée;

c’est un honneur pour un artiste de voir son œuvre réinventée.  

 

Dès la première tentative de chant, les yeux de la candidate se sont emplis d’eau. La voix tremblante, la chanteuse a travaillé le contrôle en extériorisant ses sentiments. Fini l’orgueil, elle a réussi à appréhender sa vulnérabilité. 

 

 

Sarah May et le besoin de plaire!

 

Patrick Huard a un message à fournir à Sarah May : «Pense à toi. Arrête d’essayer de plaire à tout le monde.» L’interprète doit maintenant vivre ses propres émotions. Elle a décidé d'accepter ses complexes en interprétant Le grain de sable de Michel Fugain. Dès les premières notes, la jeune femme est revenue sur de douloureux souvenirs. Celle qui a l’habitude de se cacher pour pleurer a affronté ses peurs et montré ses larmes. 

 

Bien qu’elle ne se soit pas confiée souvent, elle a profité de cette pratique pour s'ouvrir à son conseiller. Elle manque de confiance en elle. Ses origines asiatiques la freinent, elle a souvent été taquinée sur ses différences lors de son adolescence. Patrick Huard est tellement subjugué par la prestation de Sarah May  qu’il en oublie même la version originale. 

 

 

publié le 1 février 2012

En route vers dimanche!

Le verdict est tombé hier. Andréanne, Carole-Anne et Sarah May devront défendre leur place à l’Académie dimanche prochain!

 

Dès 9h30, les trois candidates en danger rencontreront Patrick Huard afin de travailler leur interprétation. Gageons que le professeur aidera les chanteuses à faire ressortir leurs émotions!

 

Rien de mieux que la danse pour lâcher son fou et laisser sortir le méchant! En seulement deux jours, Geneviève Dorion-Coupal devra enseigner les chorégraphies du prochain variété. Avec l’aide d’Émilie Bégin, ancienne académicienne, les danseurs apprendront chacun des pas. Académiciens, déhanchez–vous!

 

S’en suivra la clinique de la voix présentée par Gregory Charles. Comme il l’a si bien expliqué hier, les candidats doivent effectivement maîtriser l’interprétation, la danse ainsi que la prononciation. Toutefois, leur principal objectif doit être d'offrir la meilleure performance vocale possible. Après tout, ils ne sont pas des dramaturges, ils sont des chanteurs!

 

En début de soirée, les candidats auront l’honneur de rencontrer Dre.Desnoyers de la chaire de recherche en oncologie Dr. Azar-Angélil. Depuis 16 août dernier, l’équipe de médecins ORL du CHUM a pour seul objectif d’améliorer la qualité de vie de leurs patients. Notez que l’argent amassé par la vente des billets des variétés sera remis à cette chaire de recherche.

 

Finalement, les candidats partageront le souper avec Marie-Mai. L’ex-académicienne aura l’occasion de raconter son expérience depuis la fin de son aventure à l’Académie. Ils passeront ensuite la soirée à répéter le prochain variété avec la rockeuse et son amoureux, Fred St-Gelais, compositeur et producteur.

publié le 31 Janvier 2012

Les candidates en danger cette semaine

Ce soir, l'annonce des candidates en danger a causé beaucoup d'émoi. Les filles étaient toutes très tendues avant l'annonce, malgré certains bons commentaires des juges.

 

Andréanne A. Malette, Carole-Anne Gagnon Lafond et Sarah May Vézeau sont les concurrentes qui devront performer en solo, dimanche prochain. Que les répétitions commencent!

 

Ce n'est visiblement jamais évident de prévoir qui seront les candidats en danger de la semaine...

 

Par contre, les trois filles auront amplement le temps de mettre à exécution les indications de leurs professeurs dans les prochains jours!

 

 

publié le 31 Janvier 2012

L’expression orale de Biz!

 

L’affection des mots!

 

Le chapeau de Jason, la grandeur de Mélissa ou encore la chevelure de Mike, Biz élabore sur la personnalité et l'apparence des artistes. Telle une ombre chinoise, chacun des candidats a des caractéristiques uniques qui les distinguent et qui permettent aux fans de le reconnaître. «La seule façon d’être original, c’est d’être vous-même!» Des marqueurs qui définissent, explique-t-il. 

 

«C’est comme une bouteille à la mer, une fois que tu lances une chanson, elle ne t’appartient plus. L’interprétation que les gens en font ne nous regarde pas!» Le rappeur élabore sur l’importance de la compréhension des paroles et de la forme. Le professeur rappelle l’affection des mots que l’on ressent lorsqu’ils sont évoqués dans notre langue maternelle. 

 

Fond et forme! 

 

«Le fond, c’est ce que je dis, la forme, c’est comment je le dis! Dans une bonne chanson, les deux sont liés» précise l’enseignant. Il n’y a aucun mauvais sujet de fond, mais il y des mauvaises façons de l’aborder! S'il est vrai que des chansons francophones sur l’amour aient été écrites depuis plus d’un millénaire, il reste encore des milliers de manières de traiter le sujet. Des tonnes de formes à explorer! «Vous devez vous dire: tout a été dit, mais pas par moi!» lance le poète. C’est en renouvelant la forme que les candidats réussiront à être pertinents et originaux! 

 

Les académiciens ont eu l’occasion de décortiquer les figures de style, la structure des textes ainsi que la puissance des rimes à l’aide de l’analyse de deux chansons: Marche funèbre de Manu Militari écrite par Donal Emmanuel et Jon Hovington ainsi que L’enfant seul d’Oxmo Puccino par le compositeur du même nom. 

 

Bien que certains candidats ne soient pas des fanatiques de rap, Biz réussit peu à peu à conquérir les oreilles des sceptiques! Le parolier a soulevé les passions en abordant de lourds sujets. A capella, il les a éblouis avec sa chanson sur le suicide. Sans mélodie, la force des mots a atteint le cœur des académiciens! 

 

 

publié le 30 Janvier 2012

Les numéros du prochain variété!

Le début de la soirée a été marqué par un moment de repos bien mérité! Pour faire changement de leurs longues heures de répétitions, les académiciens en ont profité pour… chanter! Ils sont décidément de vrais passionnés de musique! Attroupés à la cuisine, ils ont chanté en choeur plusieurs succès de tous les temps, des Colocs à Lady Gaga! Les candidats ont vraiment plus d’une corde à leur arc!

 

L’enregistrement de l’album suit son cours. Ce soir, c’est Sophie qui est en studio en compagnie de Marc Dupré, réalisateur de l’album de Star Académie 2012! Pendant ce temps, ses colocataires se sont déplacés au salon où Andrée-Anne s’est installée au piano. Les candidats semblent réellement s’amuser tous ensemble! Chacun son style, chacun sa place à l’Académie!

 

Les invités du prochain variété!

 

Il n’a suffi que d’une semaine aux candidats pour se familiariser à l’horaire. Nous sommes lundi, ils attendent donc avec impatience le dévoilement des invités du troisième variété! Gregory Charles a sorti ses talents de showman afin de faire deviner les morceaux que chacun interprétera. Tel que l’a annoncé Julie Snyder hier, Johnny Hallyday, Marie-Mai ainsi que la troupe de Don Juan seront de la partie dimanche prochain! Quels candidats accompagneront les artistes?

 

Ils ont du pain sur la planche! Johnny Hallyday est une vedette internationale. Toutefois, peu d’académiciens connaissent déjà les paroles de ses chansons. Andrée-Anne semble avoir la tonalité juste pour Allumer le feu! Un medley des plus grands succès du chanteur sera aussi présenté : J’ai oublié de vivre, Quelque chose de Tennessee, Ma Gueule, Autoportrait, L’envie ainsi que Vivre pour le meilleur! Il semblerait que l’heureuse élue pour interpréter Que je t’aime en duo avec Johnny Hallyday soit la talentueuse Sophie. Rien n’est encore décidé, l’heure est à l’expérimentation! 

 

Le professeur de chant a laissé place à l’improvisation pour trouver les arrangements parfaits. «C’est vraiment beau!» s’est-il exclamé à maintes reprises. Comme l'illustre l'extrait vidéo suivant, Gregory Charles accorde une grande place à  l'imagination lors de la création des numéros des variétés!

 

Le troisième variété sera aussi enflammé par la présence de la troupe Don Juan qui offrira la chanson Changer.

 

De retour sur le plateau de Star Académie après plusieurs années, Marie-Mai partagera ses plus grands succès avec les académiciens : Mentir, Jet Lag, Il faut que tu t’en ailles, C’est moi, Déjà loin, Comme avant et Emmène-moi! Gageons que la rockeuse fera danser les téléspectateurs!

 

Avec autant de talents et d’énergie, le troisième gala s’annonce impressionnant! 

 

publié le 30 Janvier 2012

L'évaluation des filles

Ce sera difficile de mettre trois candidates en danger!

 

Mais, le moment de vérité ne peut toutefois pas être évité. Force est de constater que le public et les académiciens devront vivre avec une annonce prochaine: la mise en danger de trois filles. Mais qui seront-elles?

 

Quand Patrick Huard a dit ce matin «il faut accepter d’avoir souvent l’air fou. Moi, je travaille dans mon auto et des fois je pleure…j’ai l’air fou», il a mis les candidats sur une piste. La piste du lâchez-prise et du moment présent. Les candidats vivent une foule d'émotions, ils sont amenés à pousser leurs limites! Parfois, ils s'agit de lâcher son fou, alors que d'autres fois, il s'agit de pleurer devant des millions de téléspectateurs!

 

Les évaluations

 

Des moments touchants se sont produits pendant les évaluations. Michel Rivard a même versé quelques larmes lors de la prestation de Mélissa. Les performances d’Andrée-Anne et de Joannie ont aussi créé de belles discussions. Maintenant, l’heure est à la délibération. Chose certaine, toutes les filles ont donné leur maximum et ont essayé de se distinguer. Malheureusement, la compétition oblige la mise en danger de trois candidates! 

publié le 30 Janvier 2012

La méthode sensorielle

Une grosse semaine se prépare pour les candidats restants. Le rythme de croisière s'installe chez les candidats, bien que ce dimanche aura lieu une élimination de femme. D’ici là, les élèves retrouvent Patrick Huard pour le cours d’interprétation. Le pédagogue aborde la technique de mémoire sensorielle et poursuit le cours sur les premières impressions de la semaine 1. 

 

Impressions

 

Patrick Huard est épaté par Mélissa. On peut l’entendre à ce sujet pendant le cours d’interprétation de ce matin.  Il se penche également sur les premières impressions qu’on projeté Mike Lee, Olivier et Sophie.

 

De Mike Lee, il dit: « Tu as une grosse charge émotive que tu arrives à passer de façon très séduisante. Tu pourrais chanter des textes atroces, aussi, et on y croirait. »

 

À propos d'Olivier, il s'exclame: « c’tune maladie d’être un beau bonhomme. » Comme il explique brillamment, la réalité des « beaux » est qu’ils doivent être meilleurs pour ne pas être jugé à tort. Les attentes et les préjugés du monde sur les « beaux » découlent directement du sexiste et du racisme, selon lui.

 

Sinon, le professeur prend le temps de bien spécifier qu’il n’est pas un gourou et que son cours n’a rien d’une thérapie. Par contre, dans ces moments de pratique, les candidats seront amenés à toucher à certaines émotions enfouies. Ces émotions se laisseront tranquillement canaliser afin d'habiter davantage les textes des jeunes chanteurs.

 

Visualiser, pleurer et apprendre 

 

La méthode sensorielle de Stanislavski est une approche d’interprétation connue et utilisée par les plus grands comédiens de ce monde. Aujourd’hui, Patrick Huard propose un des exercices connus du maître. Les jeunes sont invités à fermer leurs yeux, à visualiser un moment d'enfance, à écouter Patrick et à se laisser aller en chantant un morceau à une personne imaginée.

 

« Il faut basculer de l’autre bord, il faut arrêter de vouloir bien chanter. » Andrée-Anne a plongé. François, Sophie et quelques autres ont osé, aussi. D'ailleurs, on sent les filles vulnérables aujourd'hui...

 

 

publié le 30 Janvier 2012

Lundi matin à l'Académie

 

Tout le monde est un peu endormi, ce matin, car les dimanches sont attendus et les dimanches sont bien vécus!

 

D’ailleurs, Mike et Jason sont visiblement extrêmement soulagés d’être de retour à la maison. Être à l’Académie pour deux semaines, au moins, leur permet de souffler un peu…

 

Jason passe aussi un message à table: «nous sommes disponibles pour le vidéoclip de Croquer des cous!» Comme quoi l’expérience de la comédie musicale d'hier soir, mettant en vedette les Trois Accords, les académiciens et Jean-Michel Anctil, a été agréable à faire.

 

Sarah May, elle, avoue avoir vécu un moment de stress hier, quand sa robe et son micro lui ont donné du fil à retordre. Ce matin elle explique son malaise sur scène à ses camarades! On peut d’ailleurs en apprendre plus sur le sujet, dans la capture vidéo ici-dessous.

 

Le départ de Simon

 

Les autres candidats restent discrets sur le départ de Simon, mais ils auront la chance de le retrouver lors de la tournée de Star Académie 2012!

 

 

publié le 30 Janvier 2012

Le deuxième post mortem de René Angélil!

«Cela fait du bien d’être de retour à la maison» s’est exclamé Mike en franchissant la porte de l’Académie! 

 

 

Les candidats avaient hâte de visionner leurs performances du deuxième variété de Star Académie! Bien que certains aient de la difficulté à se regarder à la télévision, la plupart d’être eux ont semblé heureux de leurs prestations. Ils sont davantage critiques envers eux même qu’envers leurs collèges. Effectivement, les dimanches soirs sont synonymes de réconfort et d’optimisme! «Wow», «Tu es trop bon!» s’encouragent-ils les uns après les autres!

 

 

Ayant pris place dans son divan du directeur, René Angélil a donné ses commentaires sur le spectacle. Selon lui, le choix difficile des juges a été influencé par la personnalité de Jason. La sincérité de l’homme au chapeau leur plaît! Il a toutefois voulu rappeler à Simon, malheureusement absent, que sa performance était exceptionnelle. Quant à la prestation de Mike, l’imprésario est subjugué! Il s’agit réellement «d’une grande performance!» 

 

 

Scrutant chacun des numéros, les candidats ont pouffé de rire par moments et sont restés bouche bée devant d’autres. Ils sont fiers d’eux!  S’il est vrai qu’il parût plus difficile d’accompagner le groupe Hedley que Vincent Vallières, René Angélil est satisfait de l’ensemble des numéros. «La meilleure façon de faire un duo, c’est comme vous l’avez fait» a-t-il confirmé à Andréanne dont la version de On va s’aimer encore frôlait la perfection! 

 

 

Quoi qu'il en soit, les académiciens ont réellement réussi à transmettre leur passion pour la musique lors du gala. Leur bonheur de chanter et danser transparaissait! 

 

 

 

 

publié le 29 Janvier 2012

Les moments forts du deuxième variété!

Avec un tout nouveau look, les académiciens sont montés sur la scène en chantant «Toi + moi»! Le coup d’envoi du deuxième variété de Star Académie 2012 était lancé!

 

 

Dès les premières minutes, les trois candidats en danger ont reçu une grande surprise de leurs idoles. «Chante comme si c’était la dernière fois» a conseillé Dan Bigras à Jason. Mike était heureux d’apprendre que Corneille était de tout cœur avec lui. Membre d’un groupe, Simon a été attentif aux encouragements de Simple Plan. Quoi de mieux pour se détendre avant de jouer le tout pour le tout que d’apprendre que nos idoles nous regardent!

 

 

«Saskatchewan», ont hurlé les académiciens avec les talentueux membres des Trois Accords! Offrant plusieurs de leurs grands succès, le groupe québécois s’est amusé avec les candidats. Alors qu’il chantait Hawaïenne d’une douce voix aigüe, Bryan s’est littéralement envolé dans les airs! La magie de la scène.

 

 

Le célèbre groupe canadien, Hedley, a offert ses trois plus grands tubes: Invisible, One life et Perfect! Jean-Marc, Olivier, François, Bryan et Carole-Anne ont eu la chance de performer avec les vedettes internationales. Il y avait de l’énergie sur la scène!

 

 

«On va s’aimer encore» ont fredonné Vincent Vallières et Andréanne tout en se regardant droit dans les yeux. L’hymne à l’amour a d’ailleurs été honoré du Félix de la chanson de l’année. L’auteur-compositeur-interprète partageait ses paroles en duo pour la toute première fois ce soir! 

 

 

Brigitte Boisjoli et These Kids Wear Crowns, accompagnés par Andrée-Anne, ont enflammé les studios Mels avec leur chanson I Wanna Dance With Somebody. Cette performance nous a permis de découvrir les talents de danse des académiciens!

 

 

Le cœur du public s’est attendri à la suite de l’annonce de la naissance de la petite Julia Sky Antoinette Charles, fille de Gregory Charles. Les yeux du nouveau papa se sont mis à briller alors qu’il déclarait son amour à ses deux princesses! 

 

 

Julie Snyder a pimenté la soirée en taquinant Patrick Huard avec son style vestimentaire des années 80, l’humoriste arborait la célèbre coupe Longueuil! Aura-t-il perdu un peu de crédibilité auprès de ses élèves?

 

 

Sous les allures d’une comédie musicale, les Trois Accords ont «croquez des cous!» avec les candidats. Déguisés en vampires, ils ont ouvert un numéro complètement renversant et absurde! Jean-Michel Anctil s’est d’ailleurs joint à la fiction!

 

 

Après avoir fourni des performances spectaculaires, les trois gars en danger ont finalement entendu le verdict. Mike a officiellement charmé son pays d’accueil. Il a remporté le vote du public. Moment douloureux pour les juges, ces derniers ont dû trancher entre Jason et Simon. La décision des professeurs s’est arrêtée sur l’homme au chapeau. Malheureusement, Simon ne montera pas dans l’autobus ce soir. Cependant, il participera à l’album de Star Académie 2012 et il fera partie de la tournée!

publié le 27 Janvier 2012

TOI + MOI maintenant disponible!

La chanson que tous fredonnent depuis dimanche dernier est enfin disponible!

 

«Toi + moi + eux + tous ceux qui le veulent

+ lui + elle et tous ceux qui sont seuls,

allez, venez et entrez dans la danse»

 

Réalisée par Marc Dupré, le récipiendaire du Félix de l’album pop-rock de l’année, la chanson thème de Star Académie Toi+moi fait danser le Québec!

 

La toute nouvelle version a conquis l’auteur-compositeur. «Il a su donner une 2e vie à ma chanson. Elle a un côté plus dynamique sans pour autant perdre son âme. Cette chanson est un appel à la solidarité et constitue une très bonne chanson de groupe. C’était vraiment une belle expérience de reprendre Toi + moi avec les académiciens!» a affirmé Grégoire.

 

La chanson thème de l’émission la plus populaire de la télévision québécoise fût une révélation pour Julie Snyder et Stéphane Laporte. Ses paroles décrivent tellement bien l'esprit de l'aventure qu'on dirait qu'elle a été composée pour Star Académie, a expliqué le concepteur.

 

L’hymne de l’académie sera bien sûr disponible sur l’album Star Académie 2012 qui sortira en mars prochain! D’ici là, vous pouvez écouter Toi+moi en cliquant ici!

 

La version originale interprétée par Grégoire figure sur l’album éponyme de l’artiste!

 

 

 

publié le 25 Janvier 2012

Bouge de là!

Voici le cours où le rythme et le corps se font honneur! Et qui de mieux que Geneviève Dorion-Coupal pour enseigner tout cela?   

 

Quelques-uns, comme François et Bryan, n’ont jamais vraiment dansé.  Ce sera donc un délice de voir la progression de chacun à travers les semaines.

 

Pour l’instant, l’heure est au réchauffement et à la flexibilité. On attend d’avoir les corps chauds afin de se mettre à danser comme des fous.

 

Les candidats devront rapidement s'unir à l’intérieur d’une chorégraphie professionnelle. La chanson Wanna danse with somebody sera le fond musical du projet.

 

Ça promet!

publié le 25 Janvier 2012

Un avant-midi avec Aurélie Cabrel

 

Aurélie Cabrel a de qui retenir. Née fille de Francis Cabrel, cette femme articulée sait exprimer ses opinions sur le métier.

 

Elle parle de la difficulté certaine à être «la fille de». Pourtant, cela ne l’a pas empêchée de se lancer dans le métier. Elle dit que ses admirateurs sont plutôt du type protecteur, ce qui lui a permis de faire SA place. Un couteau à deux tranchants, car le public aurait très bien pu critiquer le seul fait qu'elle soit la progéniture du grand Cabrel.  Comme quoi il ne faut jamais redouter les obstacles et qu'il faut plonger.  D'ailleurs, aucune chanson de son album ne se ressemble. En refusant de se restreindre, elle est donc arrivée à un tout contraster. 

 

D’où vient l’inspiration

 

Cet album, elle l’a cherché un fond d’elle même. Elle souhaitait en faire une présentation. Elle voulait parler d’elle. « Monde en sucre, ça parle vraiment de moi. » Elle a osé se faire violence et se bousculer. Elle dit, du même coup, qu’un artiste doit passer par là, s’il veut se faire réellement entendre.

 

Mais, « être en sucre, ce n’est pas facile.» Le sucre fond très facilement, ou encore il est très dur. Tous les artistes seraient-ils composés ainsi?

 

Aurélie Cabrel offre enfin un conseil: « ne chantez jamais quoi que ce soit qui ne vous correspond pas. Même trois mots. N’hésitez pas à changer…»

 

Elle invite tous les internautes à venir visiter sa page Facebook. Avis aux intéressés.

publié le 24 Janvier 2012

Une galette de choix

 

La douce Marie-Pierre Arthur est venue inspirer les élèves de l’Académie, à la grande joie de tous. Les académiciens l'ont d'ailleurs accueillie avec beaucoup d'amour et ils le lui ont bien rendu.

 

Michel Rivard a ouvert le spectacle comme il se doit, avec la classe qu'on lui connaît. En primeur, elle a même joué un morceau de son tout nouvel album Aux alentours. Quelques élèves ont eu la chance de chanter sur la scène. Sophie a d'ailleurs interprété la chanson Pourquoi, du premier album de l'invité. S'en est suivi la performance de Joannie avec Elle

 

Le talentueux Jean-Marc, lui, serait-il en train de perdre la voix? Le pauvre a tellement donné dans les derniers jours, qu'il semble avoir besoin d'un peu de repos! Mais, Marie-Pierre a su lui donner des ailes et leur prestation nous a fait voyager. Ils ont interprété la chanson Bye bye happiness, de Georges Harrison.

 

Comme dirait Michel Rivard: "Qu'est-ce qui est à la bonne franquette? LA GALETTE!"
 

*Le deuxième album de Marie-Pierre, Aux Alentours, sera en magasin dès le 7 février. Son lancement aura lieu le 6 février au La Tulipe à Montréal. Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site: http://musique.mariepierrearthur.com/

 

publié le 24 Janvier 2012

De la vocalise

 

 

 

Gregory Charles illustre clairement ce qu’un bon chanteur doit savoir.

 

S’attarder à son instrument principal, la voix, est la première chose à faire pour le chanteur.

 

La classe de chant d’aujourd’hui permet donc aux candidats de se dépasser et de montrer leur registre vocal individuel. Étonnant que les fenêtres de l’Académie n’aient pas éclaté, car les sons venant de l’exercice de vocalise étaient foudroyants!  Aucun doute, les élèves épatent le maître.

 

30 minutes par jour

 

Saviez-vous que Joannie a la chance d'avoir un vibrato naturel? Donc, avis à tous les académiciens: tout interprète devrait chanter un minimum de 30 minutes par jour. De toute façon, ne sont-ils pas amoureux de la chanson? Gregory Charles le fait, lui!

 

Chanter est une des activités les plus exigeantes qui existe semblerait-il. Ce serait un peu comme un cours d’éducation physique, il leur faudra donc apprendre la précision, le dynamisme vocal et l’enthousiasme. Il y a de la science, aussi. Car pour ceux qui ne le sauraient pas, il est impossible d’être furieux et chanter en même temps. Cette science serait prouvée… Bref, à vous d’essayer!

publié le 24 Janvier 2012

Jour 2: de 8h à l'infini

Dès 8h, la chanson thème Toi + moi a résonné dans l’Académie en guise de cocorico. Décidément, les professeurs ne mentaient pas en prédisant le manque de sommeil des académiciens. Seul Olivier ne semble pas sans plaindre. Effectivement, le candidat choisi par le public travaille fort. Dès l’aurore, le séduisant chanteur était à la recherche de son prochain hit! Ce sont les céréales en bouche que les candidats analysent l’horaire de la journée. Vite, le temps file!

 

9h
La classe de maître de Ginette Reno sera suivie d’un cercle de discussion. Frais et dispos, les académiciens pourront absorber les conseils de la femme possédant une des voix les plus puissantes du Québec.

 

11h30
Une voix juste dans un corps sain? Josée Lavigueur profitera de son premier cours de mise en forme pour évaluer la condition physique des candidats. Sylvain Guimond sera aussi de la partie pour faire transpirer les futurs athlètes.

 

13h
Mardi, c’est végé! Pour garder la forme, le sport ne suffit pas toujours. Une alimentation équilibrée est essentielle. Selon les conseils de l’animatrice, Julie Synder, les candidats expérimenteront un nouveau régime.

 

14h
L’heure est à la créativité. Michel Rivard animera le tout premier atelier de création artistique. Les passionnés de musique pourront ainsi laisser aller leur imagination.

 

15h15
Star Académie, c’est avant tout une compétition de chant. Gregory fera travailler les cordes vocales des artistes! C’est grâce à beaucoup de pratique qu’ils nous impressionneront dimanche lors du deuxième gala.

 

18h30
Toutes ses activités donnent faim! L’heure du souper est aussi un excellent moment pour les candidats d’appeler leur famille.

 

19h30
La soirée sera consacrée à l’atelier de la Galette émergente animée par Michel Rivard. Cette activité sera présentée selon la même formule que le cabaret créatif de l’édition précédente. De plus, un artiste émergent de la scène québécoise sera invitée à l'improvisation chaque semaine!

 

21h30
La journée est loin d’être terminée, il reste un album à enregistrer! Les candidats attendent ce moment avec fébrilité. Avec l’aide de Marc Dupré, les chanteurs graveront leur fabuleuse voix à tout jamais!

publié le 23 Janvier 2012

Les premières impressions

L’heure est à la formation, mais Patrick Huard profite tout de même des premiers instants pour souligner les performances d’hier. «Félicitations», dit-il à ceux qui font, grâce au public, également partie de la cohorte Star Académie 2012, Mélissa et Olivier.

 

Ce sont des élèves attentifs et ouverts que le professeur a eu la chance de diriger ce matin. Avec multiples exemples et exercices, il a su rapidement captiver son audience. Les thèmes abordés, plus intéressants les uns que les autres, permettront aux académiciens d’en apprendre davantage sur eux-mêmes, et sur l’image qu’ils dégagent en scène.

 

«Protégez votre confiance, c’est la clé principale»

 

Il faut faire une nette différence entre avoir confiance en soi et montrer de l’arrogance. Aux dires du maître, la plus grande confiance se trouve nulle part ailleurs qu’en chacun de nous et non à l’extérieur de nous. Il répète de ne pas croire tout ce que les gens disent, mais de simplement rester alerte aux commentaires. La clé du succès: devenir notre plus grand juge.  Cette leçon a résonné chez plusieurs, car visiblement, la notion de confiance reste toujours fragile pour un artiste.

 

Il souligne aussi son désir de voir des candidats audacieux. Les exercices devraient donc être exécutés avec discipline, toujours. L’engagement est le mot d’ordre cette année.

 

«On s’en fout d’avoir l’air cave» dit-il.  De toute façon, l’accomplissement ne réside-t-il pas davantage dans le mot démarche que dans le mot résultat?

 

Pour y arriver, chaque élève devra trouver sa routine, car le public ne laisse pas de place à la paresse. «Le public est une bête» comme il le sait si bien.

 

La pratique

 

Le professeur semble confiant: il ose même dire haut et fort «Nous avons des candidats intelligents, cette année!»  Auront-ils une grande intelligence émotive, aussi? Car, comme le souligne monsieur Huard, ce qui différencie un bon interprète d’un autre, c’est celui qui réussit à faire passer son message.

 

Qu’est-ce que tu veux me dire, qu’est-ce que tu veux faire ressentir?

 

Joannie serait présentement la meilleure pour cela. «Tu comprends ce que tu chantes. C’est le plus important de tout.»

 

Simon, lui, aurait un regard de feu. Cette distinction lui donnerait un très grand atout.  Ils apprendront l’importance du regard en scène.

 

publié le 23 Janvier 2012

Un matin pas comme les autres

Voici le moment où tout commence. Nouveau groupe, nouveau lieu, nouvelle routine! Et rien de moins qu’un réveil surprenant: vive la musique dans la maison!

 

Comment s’adapter dans un univers où le partage et le don de soi sont obligatoirement de mise? Les candidats pourront rapidement répondre à cette question, puisqu’ils seront confrontés à eux-mêmes, pour les 9 prochaines semaines.

 

Au déjeuner, les jeunes sont nerveux. Plusieurs n’ont pas d’appétit et le stress se fait sentir. À l’aube de leur premier cours, les candidats parlent donc de tout et de rien.

 

Par contre, un sujet revient régulièrement : les caméras! Cette nouvelle réalité en fait réagir plus d’un. Quand sont-ils filmés? Pourquoi les caméras bougent-elles? Les micros sont-ils allumés? Bref, une foule de nouveautés qui risque rapidement d’être assimilée.

 

La grande tablée permet à tout un chacun de faire plus ample connaissance.  On sent même, déjà, quelques affinités chez certains...   

publié le 23 Janvier 2012

Les 14 académiciens de Star Académie 2012!

Montréal, le dimanche 22 janvier 2012 – Après trois heures de spectacle et des performances époustouflantes, juges et public ont fait leurs choix! 14 nouveaux académiciens viennent de quitter les studios Mel’s pour Frelighsburg où ils découvriront leur nouvelle Académie. C’est là qu’ils feront leur apprentissage de la vie d’artiste de la chanson.

 

Dès le début de l’émission, les juges Stéphane Laporte, Patrick Huard et Gregory Charles ont annoncé à Julie Snyder les 12 candidats qu’ils avaient sélectionnés pour cette nouvelle édition de Star Académie.

 

Andréanne A. Malette

23 ans

Granby

 

Andrée-Anne Leclerc

21 ans

St-Jean-Chrysostome

 

Carole-Anne Gagnon Lafond

20 ans

Rimouski

 

Joanie Benoit

23 ans

Tracadie-Sheila

 

Sarah May Vézeau

19 ans

Repentigny

 

Sophie Pelletier

25 ans

Rivière-Ouelle

 

Bryan Audet

21 ans

St-Élie-de-Caxton

 

François Lachance

19 ans

Alma

 

Jason Guerrette

23 ans

Ste-Anne-de-Madawaska

 

Jean-Marc Couture

21 ans

Val-D’Amour

 

Mike Lee

26 ans

Île de la Réunion

 

Simon Morin

22 ans

Le Gardeur

 

Le public a quant à lui choisi:

 

Mélissa Bédard

21 ans

Québec

 

Olivier Dion

20 ans

Sherbrooke

 

Durant cette première émission, un vibrant hommage a été rendu à la légende de la chanson québécoise, Gilles Vigneault. Les plus grands ont tenu à lui témoigner leur profonde admiration dans un medley grandiose : Ginette Reno, Jean-Pierre Ferland, Paul Piché, Michel Rivard, Gregory Charles, Patrick Huard et Céline Dion, en duplex depuis Las Vegas. Même René Angélil a repris le micro pour saluer le grand artiste!
 

Enfin, le public a pu découvrir la nouvelle chanson thème, intitulée Toi + moi. Cette chanson a été écrite et composée par l’artiste français Grégoire, dont l’album éponyme sortira au Québec ce mardi. Grégoire est le phénomène de la scène musicale européenne depuis 2008, grâce aux internautes qui ont produit son tout premier album, via le label indépendant communautaire My Major Company. À noter que Grégoire sera également en visite à l’Académie de Frelighsburg ; une visite que l’on pourra retrouver dans la quotidienne de Star Académie, diffusée ce mardi à 19 h 30 au Réseau TVA.
 

Votre prochain rendez-vous avec Star Académie, c’est demain lundi 23 janvier à 19 h 30 au Réseau TVA. Jean-Philippe Dion vous convie à la première quotidienne de Star Académie, où vous pourrez suivre, entre autres, le post mortem du variété par le directeur de l’Académie, René Angélil

 

À l’Académie cette semaine!
 

Voici les invités qui rendront visite cette semaine aux académiciens à Frelighsburg :

Grégoire

  • lundi 23 janvier à 17 h sur www.staracademie.ca
  • mardi 24 janvier à 19 h 30 au Réseau TVA, à la quotidienne de Star Académie

Marie-Pier Arthur sera l’artiste invitée de la Galette émergente de Michel Rivard

  • mardi 24 janvier à 19 h 30 sur www.staracademie.ca
  • mercredi 25 janvier à 19 h 30 au Réseau TVA, à la quotidienne de Star Académie

Aurélie Cabrel

  • mercredi 25 janvier à 19 h 30 sur www.staracademie.ca
  • jeudi 26 janvier à 19 h 30 au Réseau TVA, à la quotidienne de Star Académie

Vincent Vallières

  • mercredi 25 janvier à 11 h 00 sur www.staracademie.ca
  • jeudi 26 janvier à 19 h 30 au Réseau TVA, à la quotidienne de Star Académie
     

www.staracademie.ca

 

-30-

Source : Louis Noël - Productions J / Véronique Mercier – TVA

Relations de presse : Véronica Sylvestre – Productions J – 514 287-2855 #336    vsylvestre@productionsj.com

publié le 23 Janvier 2012

Les moments forts du 1er variété!

Rires, pleurs ou encore cris de joie, les candidats ont été confrontés à une montagne russe d'émotions dès le premier variété. Fébriles, ils sont montés sur les planches afin d'interpréter, pour la toute première fois, la chanson thème de cette 5e édition. L'air de l'entraînante chanson Toi+ moi, composée par Grégoire, leur trottera dans la tête pour les neuf prochaines semaines.

 

Les vingt candidats ont eu la chance d'être initiés par les grands du domaine. Céline Dion, Jean-Pierre Ferland, Paul Piché, Ginette Reno, Patrick Huard, Gregory Charles, Michel Rivard ainsi que René Angélil ont réchauffé la scène grâce aux légendaires paroles de Gilles Vigneault. Le poète a d'ailleurs conquis les oreilles des spectateurs avec sa nouvelle composition Vivre debout.

 

Bien que Star Académie soit une occasion en or pour des jeunes artistes d'approfondir leur passion, il s'agit aussi d'une compétition. Voilà pourquoi, trois filles ainsi que trois garçons ont déjà quitté l'aventure. Grâce à leur fabuleuse interprétation, Mélissa Bédard et Olivier Dion ont franchi les portes de l'Académie avec leurs douze autres collèges. « C'est drôle Julie, tu leur parles de dormir à l'Académie depuis tantôt, pourtant ils ne dormiront pas, ils travailleront fort et sans arrêt», s'est exclamé Patrick Huard, professeur d'interprétation.

 

Excités, ils sont donc montés dans le célèbre autobus, direction Frelighsburg!