CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi

Daniel Bélanger

 Daniel Bélanger

 

Né le 26 décembre 1961 à Montréal, Daniel Bélanger a la musique en haute estime dès son jeune âge. Il écoute Jacques Brel, Robert Charlebois, Charlélie Couture. Il décide de former un groupe pour expérimenter la scène et peut-être davantage. Humphrey Salade est le patronyme du groupe en question que les montréalais peuvent repérer sur quelques scènes de la métropole dès 1983.

Trois ans plus tard, il décide de faire cavalier seul et tente une participation au concours Rock Envol de la SRC au Club Soda, en 1986. Bien qu’il se classe en deuxième place parmi les finalistes, sa carrière tarde à démarrer.

En 1989, on lui remet une bourse qui lui donne la possibilité de créer un album. Daniel sait qu’un recueil de chansons doit être plus qu’une suite de titres. C’est alors qu’il fait la rencontre de Rick Haworth, guitariste et arrangeur réputé.

 

Discographie

Le premier disque met du temps à voir le jour, mais le talent combiné à l’expérience artistique font de Les insomniaques s’amusent, qui paraît finalement à l'été 1992, une œuvre personnelle révélant une grande assurance et un langage articulé. Véritable petite bombe, ce premier opus, avec sa poésie débridée et ses mélodies aux couleurs folk, rock et jazz, séduit rapidement un large public et extasie la critique.

Le vidéoclip de la pièce Opium, véritable chef-d'œuvre de minutie, remporte le Félix du Vidéoclip de l’année lors du Gala de l’ADISQ 1992. La pièce musicale Les insomniaques s'amusent reste numéro un pendant sept semaines au top 25 rock; un record de longévité à ce palmarès québécois. De plus, l’album est certifié platine, dépassant les 175 000 copies vendues.

Après deux années remplies de tournées et de succès radiophonique, en habile stratège, Daniel se retire du circuit pour une période équivalente, le temps de concocter un deuxième album : Quatre saisons dans le désordre, qui paraît en 1996.

Avec ce deuxième opus, la palette sonore de Daniel Bélanger s'élargit, ses textes sont chaque fois bourrés d'invention et les récompensent pleuvent. Quatre saisons dans le désordre est également certifié platine.

Il propose à ses fans un album triple intitulé Tricycle résumant ses tournées : Les insomniaques s'amusent (enregistrement au Forum de Montréal), Quatre saisons dans le désordre (aussi en direct du Spectrum) et Seul dans l'espace qu’il réalise avec la collaboration complice de Patrice Duchesne.

De retour à l'écriture et au studio d'enregistrement, il concocte un nouvel album de chansons Rêver mieux qui paraît à l'automne 2001. Une fois de plus, le public est au rendez-vous, l’album Rêver mieux est certifié platine et la moisson de prix est époustouflante : L’équipe de l’album Rêver mieux cueille sept statuettes au Gala de L’ADISQ 2002.

Daniel Bélanger fait aussi quelques incursions réussies dans le registre de la musique de film.  Il remporte d’ailleurs le prix Jutra de la Meilleure musique pour le film L'Audition, en 2006.

En 2003, il en surprend plus d'un avec un objet d’art non identifié appelé Déflaboxe, disque poético-musicale. Conçu comme un combat de boxe en dix rounds, celui-ci tient autant de la démarche vidéo avec ses effets ralentis et ses reprises en cascade que de la courtepointe musicale grâce à ses nombreuses évocations sonores 

Il revient à une forme de chanson plus formelle mais aussi plus engagée socialement pour L'échec du matériel, paru en avril 2007. Ce nouveau disque marque une nouvelle étape dans le parcours d’un artiste qui ne réapparaît jamais tout à fait là où on l'attendait.

En novembre 2008 paraît alors Joli chaos, une compilation étayée de quelques inédits

Parallèlement, Daniel Bélanger travaille à la musique d’une adaptation des Belles-sœurs de Michel Tremblay sous forme de théâtre musical. Daniel Bélanger développe également la trame musicale de Paradis perdu, un spectacle né d’une idée originale de Jean Lemire et Dominic Champagne.

L’intense bouillonnement des derniers mois n’empêche pas Daniel Bélanger de ficeler un huitième disque, le très solaire et très funky Nous, qui paraît en 2009.

Quel chemin parcouru depuis 1992! Récipiendaire de 23 Félix décernés par l’ADISQ, Daniel Bélanger s’inscrit comme un artiste incontournable du paysage musical québécois. Daniel Bélanger est un artiste en constante évolution, qui n'a pas l'intention de s'asseoir sur ses lauriers! Douceur, mélancolie, tendresse et folie caractérisent autant la musique que l'auteur lui-même. S'il s'inspire des rythmes de blues, de rock, de jazz et de folk, le style lui est propre, aucune comparaison possible ! 

 

Promotion

Daniel Bélanger travaille actuellement sur un nouvel album à paraître d'ici la fin de l'année. D'ici là, vous pouvez vous procurer son album, Nous, dans tous les magasins.