CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi

nouvelle

publié le 24 Janvier 2012

L'intensité de la première classe de maître

L’heure matinale n’a pas empêché Ginette Reno de faire travailler les académiciens. « Cris, comprends, ressens les paroles» s’est-elle exclamée vigoureusement. Il n’a fallu que quelques minutes avant qu’elle fasse surgir de précieuses émotions chez ses élèves. La passionnée a raconté plusieurs anecdotes secrètes de sa carrière. Les larmes à l’oeil, elle leur a enseigné l’importance d’écouter ses sentiments. «J’en ai vécu des affaires, moi!» a affirmé la grande dame de la chanson.

 

La professeure de la classe de maître a ensuite donné ses commentaires sur le gala de dimanche soir. «Tu es trop axé sur ta voix» a-t-elle lancé à un, «Ne fermez pas les yeux» a-t-elle ordonné à d’autres. Attentifs, les candidats n’ont manqué aucun conseil. La chanteuse connaît le métier!

 

«L’âme est liée à la spiritualité» leur a-t-elle expliqué. Elle ajoute que les académiciens doivent apprendre à se connaître pour être capable de bien ressentir la musique. Grande experte des théories psychiques, Ginette Reno a détaillé la signification des signes astrologiques de chacun. «Air, terre, eau, feu, ça influence votre façon de chanter» a expliqué la sensible enseignante. «Vous savez quel est mon signe chinois!» a-t-elle continué.

 

 

Très généreuse, elle a répondu à l’ensemble des insécurités de ses nouveaux apprentis. «J’ai peur de maigrir et que ma voix change» a avoué Jason. «J’ai peur qu’on me demande de chanter quelque chose qui ne me convient pas» a confié Bryan. Gageons que la classe de maître deviendra un moment de ressourcement essentiel dans les prochaines semaines.