CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi

nouvelle

publié le 8 Mars 2012

Le classique marathon chanté des jeudis!

 

Dès 13h, Grégory Charles a donné le coup d’envoi du classique marathon chanté des jeudis. Cinq heures de cours de chant, quatre medleys à préparer! «J’adore les jeudis» s’est exclamé le professeur.

 

Cependant, avant de commencer la pratique, Grégory Charles a d’abord rassuré Mélissa. Sans doute lié à l’accumulation de la fatigue ou encore à la quantité de mains serrées, la jeune femme a perdu la voix. «C’est horrible pour une chanteuse, on se sent nu, mais ça arrive et ça revient» l’a-t-il sécurisée. «Tu n’auras peut-être pas de voix dimanche, peut-être même pas le dimanche suivant, on n’y peut rien, ça fait partie du métier» a affirmé le professeur. Mélissa a pris les grands moyens, silence complet jusqu’à nouvel ordre. Ceci n’est pas chose facile pour la bavarde et ricaneuse candidate. Andrée-Anne et Mike commencent eux aussi à ressentir des chatouillements dans leur gorge. Espérons que leur voix tiendra le coup!

 

Les activités sont nombreuses, les efforts sont multiples et les heures de sommeil sont restreintes. Après sept semaines de travail acharné, les académiciens commencent de plus en plus à ressentir les répercussions du manque de sommeil. Toutefois, l’heure n’est toujours pas au repos, il reste beaucoup à faire avant le prochain variété. Les candidats ne négligeront aucun effort. Après tout, trois gars quitteront l’aventure ce dimanche. Ils doivent profiter de leurs derniers moments à l’Académie.

 

C’est donc tout en douceur que Grégory Charles a proposé de répéter le medley de Jean Leloup. Rien ne sert de pousser la note lors de répétitions. Les académiciens doivent conserver la puissance de leur voix jusqu’au moment de monter sur la scène.

 

Le professeur de chant a ensuite rencontré les candidats en petits groupes afin de travailler les autres numéros du huitième variété.