CHAÎNES
PUBLICATIONS
MELS
NOUVELLES
Mobilité
Emploi

nouvelle

publié le 7 février 2012

Lorsque le cerveau gauche travaille fort!

Les académiciens adorent les ateliers de création artistique de Michel Rivard. «Il n’y a pas de concours, pas de jugements, on fait simplement travailler notre cerveau gauche» a rassuré le professeur devant certains gênés. «Je suis submergé de belles phrases ce matin, je suis chanceux. Avec la petite neige, je suis comblé» a-t-il enchaîné.

 

Afin de remplacer la simple description des sentiments, l’auteur conseille aux académiciens d’utiliser des métaphores et des comparaisons se référant à des objets et à des paysages lorsqu’ils composent. 

 

Les candidats ressentent le besoin d’expliquer leurs paroles avant de les présenter aux autres. Ce léger défaut agace le professeur. «Arrêtez, amusez-vous avec vos idées!» a conclu l’expert des mots.

 

Le début du cours d’aujourd’hui a été consacré à l’analyse de la chanson Nos rêves de fou composée par Jason alors qu’il avait que 16 ans.

 

Ensuite, c’est en regardant le travail d’anciens auteurs que la relève apprendra à peser ses mots ainsi qu’à construire ses textes. Avec cette optique, Michel Rivard a présenté quelques-unes des compositions de son ancien ami, maintenant décédé, Sylvain Lelièvre, auteur-compositeur-interprète. Les candidats étaient ravis de découvrir l’œuvre de l’artiste.

 

Dans le cadre de la troisième activité du cours, Michel Rivard a demandé aux académiciens de choisir une photo. Il leur a ensuite proposé de leur donner trois titres en prenant bien le temps d’observer l’image. «Le titre, c’est l’agent de promotion de l’œuvre d’art, c’est une carte de visite qui nous donne le goût de connaître l’histoire» a-t-il expliqué.